Thalys et contrôle aléatoire dans les trains : Alain Vidalies "préfère qu'on discrimine plutôt que de rester spectateur"

Publié à 10h39, le 24 août 2015 , Modifié à 16h10, le 24 août 2015

Thalys et contrôle aléatoire dans les trains : Alain Vidalies "préfère qu'on discrimine plutôt que de rester spectateur"
© Europe 1

AU DIABLE LA DISCRIMINATION - Invité d'Europe 1 ce 24 août après l'attaque à main armée évitée du Thalys, Alain Vidalies a expliqué que le système de contrôle préalable des aéroports était très difficilement transposable au système ferroviaire mais que le contrôle aléatoire des bagages, lui, déjà existant, serait renforcé. Et tant pis si cette technique aléatoire peut se montrer discriminatoire.

Le secrétaire d'Etat aux Transports explique :

Vous savez, à chaque fois qu’on parle de fouille aléatoire il y a quelqu’un qui dit que ça risque d’être discriminatoire. Eh bien écoutez, moi je préfère qu’on discrimine effectivement pour être efficace plutôt que de rester spectateur.

Le contrôle aléatoire consiste pour les policiers à pouvoir fouiller les bagages des passagers, sans systématisme. "Probablement l'une des solutions les plus efficaces aujourd'hui", selon Alain Vidalies qui veut donc renforcer ce dispositif.

Le ministre mise également sur la "vigilance citoyenne" avec un numéro vert, le 3117, en cas de doute sur un passager. Interrogé là encore sur le risque de débordement et de dénonciation au faciès, Alain Vidalies répond :

Vous savez il ne faut pas rester l’arme au pied dans cette affaire. Quand on parle du contrôle des bagages on dit que ça va être discriminatoire. Quand on parle des appels qui seront le résultat de la vigilance citoyenne, on dit "attention il va y avoir des débordements". C’est vrai ! Mais justement il faut des professionnels, c’est le travail des policiers, des militaires, de ceux qui seront à l’écoute au 3117, ils savent le faire.

 

Face à la polémique, Alain Vidalies a réagi dans l'après-midi. Dans un communiqué, le secrétaire d'État aux Transports explique que "le renforcement des contrôles aléatoires sur les bagages dans les trains est une des réponses dissuasives et adaptées à la menace terroriste". Il ajoute :

 

 Il n'a bien entendu jamais été question de prôner la moindre méthode discriminatoire

 

[EDIT 16h10] Ajout communiqué d'Alain Vidalies





 

 

 

 

A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

> Des élus LR abondent après la mise en cause du personnel du Thalys

> La Légion d'honneur pour les "héros" du Thalys



A LIRE AUSSI SUR EUROPE1.FR :

> L'interview d'Alain Vidalies dans son intégralité

> Thalys : "mon mari a cru qu'il allait mourir"

> Les "héros" américains du Thalys motivés par la "suvie"

 

Du rab sur le Lab

PlusPlus