Thierry Mandon croit plus en Nuit debout qu’en Emmanuel Macron pour renouveler la démocratie

Publié à 13h59, le 10 avril 2016 , Modifié à 13h59, le 10 avril 2016

Thierry Mandon croit plus en Nuit debout qu’en Emmanuel Macron pour renouveler la démocratie
Thierry Mandon. © AFP

Nuit debout divise la classe politique presque autant que la mise en marche d’Emmanuel Macron avec son nouveau mouvement politique. Et ce n’est pas son camarade du gouvernement Thierry Mandon qui va dire le contraire.

Le secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur est plutôt circonspect sur l’initiative de son collègue de Bercy. Ainsi croit-il plus, pour renouveler la démocratie et le débat politique, au mouvement né place de la République "Nuit debout" qu’en la démarche de l’homme providentiel d’Emmanuel Macron. Invité ce dimanche 10 avril de Radio J, Thierry Mandon a estimé :

"

Notre démocratie ne fonctionne pas, elle ne permet pas aux citoyens de participer au débat public, le renouveau démocratique est le grand sujet du moment.

"

Et d’ajouter, interrogé sur ces deux événements concomitants qui ont marqué la semaine politique :

"

Quel contraste entre ces deux événements. Vous avez un mouvement (celui de Macron, ndlr) qui finalement porte en lui une forme d'hyper-5ème République, de personnage charismatique auquel tous ceux qui se reconnaissent sont invités à se rallier, face à l'appétit démocratique des citoyens qui se réunissent (Nuit Debout, ndlr).

"

"Je crois à la démocratie ressourcée par les citoyens, pas aux hommes providentiels", a-t-il encore insisté. Pour lui, le mouvement de son collègue du gouvernement est "de type charismatique". Ce qui marche aujourd'hui, selon Thierry Mandon, c'est "la capacité de fédérer les énergies" plutôt que de "prétendre" seul "avoir les solutions".

Du rab sur le Lab

PlusPlus