Top 5 des images qui montrent que Macron voulait vraiment gagner les JO

Publié à 21h22, le 13 septembre 2017 , Modifié à 22h17, le 13 septembre 2017

Top 5 des images qui montrent que Macron voulait vraiment gagner les JO
Et mon coup droit, il est beau mon coup droit ? © JEAN-PAUL PELISSIER / POOL / AFP
Image Victor Dhollande-Monnier


Cette fois, c’est officiel, Paris organisera les Jeux olympiques en 2024. Peu avant 20 heures (heure française), les membres du Comité international olympique (CIO), réunis ce mercredi 13 septembre à Lima, ont acté le principe de la double attribution des Jeux 2024 à Paris et 2028 à Los Angeles. Cette victoire, c’est aussi (un peu) celle d’Emmanuel Macron. Depuis son accession au pouvoir en mai dernier, il n’a pas cessé de montrer son engagement dans cette bataille. Voici le Top 5 des images qui prouvent que chef de l’État voulait vraiment, vraiment gagner les Jeux : 

  • Sur le tarmac de Pointe-à-Pitre

En déplacement dans les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy ravagées par l'ouragan Irma, Emmanuel Macron n’a pu assister à la cérémonie du CIO, ce mercredi 13 septembre à Lima. Mais le Président n’est pas un novice en communication. Immédiatement après l’annonce officielle, il a adressé un message du tarmac de l'aéroport de Pointe-à-Pitre. Les équipes du chef de l'Etat ont pris soin de la mise en scène - on aperçoit l'avion présidentiel avec le logo de Paris 2024. Et tant pis si on entendait (presque) plus le ronronnement du moteur de l’avion présidentiel que le discours lui-même. 



"Nous venons d'apprendre la bonne nouvelle", a déclaré Emmanuel Macron. "Je voulais me réjouir avec vous", a-t-il lancé aux Français. "Ces Jeux sont les vôtres, cette victoire c'est la vôtre", a-t-il ajouté. "Une nouvelle page s'ouvre  durant les sept années qui viennent", a encore souligné le chef de  l'Etat, "c'est tout le pays qui doit être mobilisé, toutes les fédérations sportives". Même à 7.000 kilomètres de Paris, il a tenu à montrer qu’il était là. Et le coup est réussi, l'image tournera en boucle dans tous les médias. 

  • Le lendemain de son investiture

Au lendemain de son investiture, Emmanuel Macron a tenu à montrer que le dossier JO était essentiel pour lui. Comme premier invité à l’Elysée, il recevait le 16 mai dernier la commission d'évaluation du CIO sur la candidature de Paris.



Autour du Président, la maire de Paris Anne Hidalgo mais aussi les sportifs comme Tony Estanguet, président du comité d’organisation des JO 2024.

  • Il joue au tennis handisport…

Un mois plus tard, le 24 juin, Emmanuel Macron mouille la chemise au sens propre. Il fait chaud, et alors ? Il tombe la veste et s’essaie au tennis handisport avec le spécialiste de la discipline, Michaël Jeremiasz.

 

  • … et enfile les gants de boxe

Pour cette Journée mondiale de l’olympisme, le chef de l’Etat ne recule devant rien. Le Président affronte le champion olympique de boxe Tony Yoka. La métaphore de la boxe, le combat, l’engagement, c’est bon, vous l’avez ?



  • Une dernière réunion pour la route

Trois semaines après avoir donné de sa personne le long de la Seine, Emmanuel Macron s’envole à Lausanne pour la dernière présentation de la candidature parisienne devant les membres du CIO. Pour l’occasion, il n’hésite pas à sortir son plus grand sourire aux côtés de Tony Estanguet et d'Anne Hidalgo, sa nouvelle meilleure amie.







A LIRE AUSSI SUR EUROPE1.FR

C'est officiel : Paris organisera les Jeux olympiques 2024

JO 2024 : pourquoi Emmanuel Macron "mouille la chemise"

Du rab sur le Lab

PlusPlus