Toulouse : comment l’extrême droite récupère

Toulouse : comment l’extrême droite récupère
Marine Le Pen lors d'une conférence de presse avec l'association de la presse étrangère. (Maxppp)

Mohamed Merah tué, la campagne redémarre. Et certains misent sur le drame pour se faire entendre. A l’extrême droite, Marine Le Pen est dans tous les médias. Le groupuscule du Bloc Indentitaire se fait aussi entendre avec une affiche choc mettant en scène Mohamed Merah. Lionnel Luca, à la droite de l’UMP, se distingue par des sorties particulièrement fortes également. Vous avez dit récupération ?

  1. 1

    Marine Le Pen relance le débat sur la peine de mort

    Il n’a pas fallu attendre bien longtemps avant que Marine Le Pen récupère les tueries de Montauban et Toulouse pour son compte. La patronne du Front national a très vite relancé le débat sur la peine de mort. 

    Invitée sur iTélé au moment où le RAID assiégeait encore Mohamed Merah, Marine Le Pen a réaffirmé son intention d'organiser un "référendum sur la manière dont il faut mettre hors d'état de nuire de tels assassins".

    Dans la foulée, le Front national a publié sur son site un communiqué titré “aux salauds”, puis “qu’ils se taisent”, à destination, entre autres, de Jean-Luc Mélenchon et François Bayrou. 

    Et d’enchainer en déclarant vendredi qu’il “faut reprendre la main dans nos banlieues, car la réalité c'est que le renseignement français a perdu la main dans les quartiers". “L'homme qui a tué se considérait musulman avant d'être Français”, s’exclame-t-elle. Pour Marianne2, Marine Le Pen “mise” même sur Toulouse pour “relancer sa campagne”. 

  2. 2

    Le Bloc Identitaire en fait une affiche

    Sur bloc-identitaire.com

    Suite aux drames de Toulouse et Montauban, le Bloc identitaire, mouvement d'extrême droite, met en affiche Mohamed Merah. Le groupuscule donne un bel exemple de récupération politique en se demandait si celui qui a été abattu a Toulouse est “une chance pour la France”. 

    L’affiche met en avant les “18 condamnations” de Mohamed Merah avec sa photo. Sur son blog, le mouvement d’extrême droite précise que le parcours du “fanatique islamiste retrace celui de nombreux jeunes issus de l'immigration arabo-musulmane ou afro-musulmane.” Dans le viseur : l’immigration. 

  3. 3

    Sur l’aile droite de l’UMP, Luca récupère aussi

    Sur lelab.europe1.fr

    Le député des Alpes-Maritimes, représentant de la frange "droitière" de l’UMP, commente la mort de Mohamed Merah dans un communiqué incisif. "Justice a été faite … et bien faite !", juge-t-il. Pour lui, c’est “la mort d’un salaud”. Dans une interview accordée à L’Express, il se prononce aussi en faveur de la peine de mort. 

    A lire sur le Lab