Juppé, Sarkozy, Le Pen... Les politiques français voient tous David Cameron à leur porte

Publié à 12h23, le 08 mai 2015 , Modifié à 12h27, le 08 mai 2015

Juppé, Sarkozy, Le Pen... Les politiques français voient tous David Cameron à leur porte
© Montage via AFP

RÉCUP' – David Cameron et le parti conservateur ont remporté les élections législatives organisées jeudi 7 mai, en Grande-Bretagne. Le Premier ministre britannique n'aura donc pas besoin de déménager du 10 Downing street, puisqu'il y est déjà installé depuis mai 2010. Au-delà de ces détails pratiques, la victoire de David Cameron est l'occasion pour les politiques français d'expliquer que cette victoire, c'est un peu la leur, puisque le dirigeant anglais ne fait finalement que reprendre leurs propositions. Là où cela devient savoureux, c'est que ces politiques français qui voient dans la victoire du Parti conservateur la validation de leur propres idées sont de droite ET de gauche.

Il y a ceux qui, comme Hervé Mariton, saluent le positionnement économique de David Cameron. Invité de Sud Radio ce vendredi 8 mai, il dit :

"

Je suis un libéral pragmatique assumé mais je vois bien, Cameron en a fait la démonstration, que davantage de liberté dans l’économie en assumant en même temps la maîtrise et, lorsque c’est nécessaire, la réduction des dépenses publiques, cela donne des résultats. Quand on dit qu’en France on a tout tenté, c’est faux. Il y a une voie qui est la voie de la liberté et du dynamisme de l’économie.

 

"

Toujours à l'UMP, Guillaume Peltier salue sur Twitter "la victoire du courage en politique et des réformes audacieuses".  Comprendre : il faut faire comme lui, n'est-ce pas Nicolas Sarkozy ?

Quant à Alain Juppé, il voit dans ce succès du parti conservateur la preuve, s'il en fallait une, que les sondages, on s'en moque un peu vu qu'ils se trompent tout le temps. Cette fois-ci, ils avaient donné conservateurs et travaillistes au coude à coude. Et ça, Alain Juppé veut y voir un signe d'encouragement. Et ouais.

Sur son blog, François Fillon voit quant à lui la preuve que le peuple britannique est futé car il "a choisi de poursuivre une politique économique qui, contrairement à celle de François Hollande, obtient des résultats sur le front de la croissance et de l'emploi".

Même au centre, on est content. Ainsi Hervé Morin, le "vainqueur moral" de l'élection à la présidence de l'UDI voit dans la victoire de David Cameron la défaite de "l'archaïsme" et de "la démagogie des travaillistes".

Mais attention, il n'y a pas qu'à droite ou au centre qu'on se félicite de cette grosse perf' des conservateurs.

À l'extrême droite aussi, on est content. Ainsi Marine Le Pen considère-t-elle que David Cameron doit sa victoire à… sa promesse d'organiser un référendum sur la sortie de l'Union europénne.

David Cameron est vraiment pratique. Même à gauche, certains s'enthousiasment du verdict des urnes britanniques.  C'est le cas de Bruno Le Roux, invité de LCI / Radio Classique vendredi 8 mai. Le patron des députés  PS en est certain :

"

Quand on a le courage de réformer, ça peut payer ensuite au niveau de l'opinion publique. C'est exactement ce qui se passe et qui va se passer dans notre pays.

 

"

Bon, d'accord, Bruno Le Roux n'approuve pas toute la politique de David Cameron, estimant que celle menée par François Hollande est "plus juste". Mais quand même.

[BONUS TRACK] I'm sooo bilingue

Nicolas Sarkozy y est lui-aussi allé de son petit commentaire pour saluer la victoire de son very good friend.

On notera l'effort de Nicolas Sarkozy d'écrire dans la langue de Shakespeare, même si l'anglais n'est pas forcément le point le plus fort de l'ancien président… Remember :

 

Du rab sur le Lab

PlusPlus