Les tweets "donnent une nouvelle forme" à la rumeur, théorise François Hollande

Publié à 16h24, le 07 mars 2013 , Modifié à 06h59, le 08 mars 2013

Les tweets "donnent une nouvelle forme" à la rumeur, théorise François Hollande
Lors de la remise de légion
Image Antoine Bayet

Par

DE SOURCES CONCORDANTES – François Hollande, à l’occasion d’un discours prononcé lors de la remise de la légion d’honneur à plusieurs personnalités, le mardi 26 février, à l’Elysée, s’est aventuré sur un terrain neuf.

Il a ainsi livré sa conception du réseau social Twitter, ont raconté plusieurs participants de la cérémonie au Lab, confirmant une information publiée par Le Nouvel Observateur (article payant), dans ses "téléphones rouges", jeudi 7 mars. 

Dans un discours, dont Le Nouvel Observateur assure qu’il contenait plusieurs blagues, François Hollande a ainsi discouru des formes de "la rumeur", s’adressant au philosophe et sociologue Edgar Morin, l’un des décorés du jour, dont il est proche, et a ainsi théorisé : 

Les moyens de la rumeur ont changé. Ce n’est plus le bouche-à-oreille. Ce sont les tweets qui lui ont donné une nouvelle forme sans en changer la nature.

Pour s’assurer que ces propos ne sont pas une "rumeur", Le Lab en a demandé la confirmation au principal intéressé, Edgar Morin. "Oui, bien sûr", François Hollande a bien prononcé ces mots, assure le sociologue au Lab– ce que plusieurs participants ont également confirmé.

L’Elysée, de son côté, a publié, sur son site internet, une série de photos de l’événement, mais aucun verbatim, ni aucune vidéo – le service de presse de l’Elysée assure qu’une première version a été scriptée, mais n’a pas encore été validée.

Détail cocasse: François Hollande, qui avait livré des consignes de sobriété à ses ministres quant à leur usage des réseaux sociaux, a discouru de cette "rumeur moderne" qu’est Twitter devant plusieurs de ses ministres, mais également devant sa compagne, Valérie Trierweiler.

La compagne de François Hollande avait précisément rédigé un tweet très remarqué lors des élections législatives, apportant son soutien à l’opposant, socialiste, de l’ancienne compagne de François Hollande, Ségolène Royal :



(Lors de la cérémonie du 26 février, à l'Elysée, photo Reuters) 

Plusieurs participants à la cérémonie ont assuré au Lab avoir vu Valérie Trierweiler marquer un temps de surprise à l’énoncé du discours du chef de l’Etat.

Bonus histoire:

Pourquoi parler de "rumeur" plus particulièrement avec Edgar Morin ?

Parce que, en 1969, le sociologue a décortiqué, dans un ouvrage intitulé La Rumeur d’Orléans ce "bruit qui courait" dans la ville et assurait que des "juifs" kidnappaient, "dans des cabines d’essayages", des clientes, pour alimenter la "traite des blanches".

Voilà la manière dont Edgar Morin expliquait les mécanismes de la rumeur, dans une vidéo de l'ORTF :



Antoine Bayet, avec Thibaut Pézerat

Du rab sur le Lab

PlusPlus