UDI-Modem, la charte de "l'Alternative"

Publié à 19h25, le 04 novembre 2013 , Modifié à 20h54, le 04 novembre 2013

UDI-Modem, la charte de "l'Alternative"
(Maxppp)
Image Ivan Valerio

Par

DOCUMENT - Mardi 5 octobre, l'UDI et le Modem vont officialiser leur mariage à la Maison de la Chimie à Paris. Après un faire-part par un double tweet des deux patrons des formations centristes, les deux formations vont exposer devant la presse les éléments de l'accord qui les unit.

Un rassemblement après onze ans de séparation dont les éléments sont rédigés dans une charte.  "C'est un document de deux pages court, clair. C'est une charte de partenariat politique", avait annoncé l'entourage de François Bayrou à Reuters. "Je sais que les emmerdes se nichent dans les détails", expliquait Jean-Louis Borloo en marge des journées parlementaires, alors qu'il a, à plusieurs reprises, manifesté son souhait de voir certains éléments des retrouvailles écrits et signés. 

Selon les informations du Lab, chacun des deux responsables a écrit une charte de son côté, avant de fusionner les textes. Un texte qui est en cours de réécriture depuis plusieurs semaines. Le Lab a obtenu une version envoyée mercredi dernier aux parlementaires de l'UDI. 

Parmi les éléments à retenir, le nom de l'organisation. Ce sera "UDI-Modem, le Centre, l'Alternative", explique le document. 

Sur les alliances, le charte indique que pour les élections locales les situations seront examinées "ville par ville". En revanche, pour les rendez-vous nationaux, regionaux et européenns, les deux formations doivent y aller main dans la main. 

D'après les équipes des dirigeants de centre-droit, des éléments ont évolués. Notamment sur la question des alliances, qui restent peu claires. L'Opinion, qui publiait le 22 octobre une version de la charte, expliquait déjà que c'était la question sensible. 

Pour les projets, "nous délibérerons ensemble des grands choix politiques", dit le texte. Et en ce qui concerne l'organisation, "l’organe de coordination politique sera composé du comité exécutif de l’UDI et de l’équipe dirigeante du MoDem". 

Voir le document : 



Le document est présenté sous quatre points : "l'urgence", "notre identité", "nos buts", "notre organisation". "Nous prenons nos responsabilités. Nous décidons de nous rassembler pour créer une force dont la mission sera de faire face à cette crise", considèrent les deux hommes dans leur accord. 

Sur leurs onze années de séparation, Jean-Louis Borloo et François Bayrou reviennent en s'affirmant unis, "nos valeurs n’ont jamais cessé d’être les mêmes, nos convictions aussimême si nous avons été séparés par la bipolarisation de la vie électorale". 

 

Du rab sur le Lab

PlusPlus