Un cadre EELV veut que Yannick Jadot se rallie à Benoît Hamon s'il gagne la primaire de la BAP

Publié à 12h34, le 16 décembre 2016 , Modifié à 13h19, le 16 décembre 2016

Un cadre EELV veut que Yannick Jadot se rallie à Benoît Hamon s'il gagne la primaire de la BAP
Benoît Hamon et Yannick Jadot © Montage Le Lab via AFP

EELV s'est déjà doté d'un candidat à la présidentielle, en la personne de Yannick Jadot. L'eurodéputé est en effet sorti vainqueur de la primaire organisée par le parti écolo, face à Cécile Duflot (éliminée au premier tour) et l'eurodéputée Michèle Rivasi. Mais cette candidature n'est pas pour autant "irrévocable" pour tout le monde. Mounir Satouri, par exemple, souhaite que Jadot retire sa candidature et se range derrière Benoît Hamon au cas où ce dernier gagnerait la primaire de la Belle Alliance Populaire.

Une proposition effectuée au nom de l'union de la gauche par le co-président du groupe EELV au Conseil régional d'Île-de-France et membre du Conseil fédéral du parti. Sur Twitter jeudi 15 décembre au soir, l'élu a rendu public son "soutien" au député socialiste, vantant son "projet écolo-compatible" et le jugeant capable de "rassembler". Le candidat n'a pas manqué de le remercier en retour :

Auprès du Lab, Mounir Satouri précise qu'il votera bien pour Benoît Hamon à la primaire, et même plus que cela :

J'ai écouté Benoît Hamon et son projet m'a séduit. J'ai entendu une bonne partie du projet d'EELV dans son discours. Vu le contexte, avec une possible victoire de la droite ou de l'extrême droite à la présidentielle, l'intérêt principal n'est pas forcément la survie d'EELV mais la survie du pays. L'enjeu n'est pas forcément le maintien absolu du candidat d'EELV.



Or, Benoît Hamon est le candidat qui pourrait faire ciment entre nous. S'il gagne la primaire, on doit rediscuter en interne pour savoir quel est le sens de la candidature de Yannick Jadot. Le projet de Benoît Hamon est écolo-compatible et s'il gagne, je souhaite que Yannick Jadot le rejoigne.

Il ajoute que depuis son tweet publié jeudi soir, il a "reçu plein d'appels, plein de SMS" et que selon lui, le projet de l'ancien ministre de l'Éducation nationale "séduit" dans les rangs écolos. Estimant qu'il "n'y a pas besoin d'attendre le résultat de la présidentielle et l'éclatement de la gauche pour reconstruire", Mounir Satouri se dit donc prêt à militer, en interne, pour le ralliement de Jadot à Hamon :

Je ferai ma part pour mobiliser un maximum de militants et de cadres d'EELV pour susciter la re-discussion en interne en cas de victoire de Benoît Hamon.

 

Cela sera-t-il possible après le résultat de la primaire d'EELV (pour laquelle il n'avait parrainé aucun candidat) ? "Les décisions irrévocables, l'histoire nous montre qu'on peut les révoquer", conclut Mounir Satouri.

Contacté par Le Lab, Yannick Jadot adresse cette réponse :

Au moment où les Franciliens sont confrontés à une forte pollution de l'air et à des difficultés de transport, la priorité - je dirais même l'obsession des écologistes - doit être la démonstration de la force de nos solutions sur la santé et les transports. Certainement pas la tactique et les plans sur la comète.

En clair : c'est non. "Il faut arrêter avec la politique-fiction", dit encore le candidat écolo à la présidentielle.



À LIRE SUR LE LAB :

Yannick Jadot attaque François Fillon sur son activité de consultant qui lui permet de quadrupler "son indemnité parlementaire"

VIDÉO - Le gros cafouillage d’EELV pour annoncer les résultats de la primaire

Du rab sur le Lab

PlusPlus