Un député LREM qualifie Jean-Luc Mélenchon de "digne soviet suprême" qui "réinvente les procès de Moscou"

Publié à 15h47, le 07 octobre 2017 , Modifié à 15h10, le 09 octobre 2017

Un député LREM qualifie Jean-Luc Mélenchon de "digne soviet suprême" qui "réinvente les procès de Moscou"
Le tweet de Jean-Marie Fiévet, député LREM, à Jean-Luc Mélenchon. © Capture écran Twitter
Image Le Lab

Loïc Le Clerc pour

En s'en prenant à Manuel Valls, Jean-Luc Mélenchon ne s'est pas fait que des amis, au contraire. Tout est parti (pour ce qui concerne leur dernière rixe) de leurs présences dans la mission parlementaire sur la Nouvelle-Calédonie. Le chef des députés LFI n'ayant pas apprécié de voir l'ancien Premier ministre présider cette mission, il a donc choisi de la quitter, en grand fracas, qualifiant Manuel Valls de "personnage extrêmement clivant, qui suscite de forts rejets du fait de sa proximité avec les thèses ethnicistes de l'extrême droite".

Manuel Valls, qui ne manque jamais un rendez-vous lorsqu'il s'agit de croiser le verbe, a bien sûr répondu présent, qualifiant le texte de Jean-Luc Mélenchon d'"ignoble et outrancier". Depuis, plusieurs membres de la majorité sont venus l'épauler dans cette joute. Avec plus ou moins de mesure.

Ainsi, ce samedi 7 octobre, Jean-Marie Fiévet, député LREM, tweete :

Jean-Luc Mélenchon en digne soviet suprême réinvente les procès de Moscou et prouve son mépris pour le peuple Calédonien. Soutien à Manuel Valls.

Contacté par le Lab, l'entourage du député explique que cette déclaration n'est pas exagérée, "ni plus ni moins que de déclarer que Manuel Valls fait partie de la fachosphère", comme le député LFI l'a tweeté ce samedi matin.

Vendredi soir, ce sont deux cadors de la majorités qui étaient montés au créneau. Le président de l'Assemblée, François de Rugy, avait répondu par un communiqué, écrivant notamment :

Les divergences politiques que vous exprimez avec Monsieur Valls sont non seulement contestables mais par ailleurs totalement étrangères à la question de la Nouvelle-Calédonie, ou à son action passée et présente, notamment en tant que Premier ministre, en faveur de ce territoire et en lien avec ses élus de tous bords.

Puis Richard Ferrand, chef de file des députés LREM, y est allé de son tweet :





LIRE AUSSI SUR LE LAB

> "Ignoble", "outrancier", "mépris" : Manuel Valls n'a pas aimé la démission de Mélenchon de la mission parlementaire sur la Nouvelle-Calédonie









[EDIT 08/10] Valls vous dit merci

Les soutiens de la majorité à son égard ont visiblement touché Manuel Valls. Ce dimanche 8 octobre, il les remercie d'un simple tweet :



Merci à tous et à toutes #JeSuisLaBandeDeValls






Un hashtag qui n'est pas sans rappeler le #JeSuisCharlie.

Du rab sur le Lab

PlusPlus