Un député PS légitimiste salue le "courage" de Jean-Luc Mélenchon (quand il a quitté le PS) pour attaquer les frondeurs

Publié à 07h29, le 13 mai 2016 , Modifié à 08h39, le 13 mai 2016

Un député PS légitimiste salue le "courage" de Jean-Luc Mélenchon (quand il a quitté le PS) pour attaquer les frondeurs
Laurent Grandguillaume. © AFP

Le PS est un parti au bord de la crise de nerfs. Alors que des députés PS ont signé une motion de censure contre le gouvernement Valls après l’utilisation par le Premier ministre du 49.3 pour faire passer la loi Travail à l’Assemblée nationale, plusieurs ténors du parti de la rue de Solférino ont demandé des sanctions contre ces députés frondeurs. Jusqu’à l’exclusion ?

Toujours est-il que si Jean-Christophe Cambadélis a saisi la haute autorité du PS contre les 24 députés socialistes signataires de cette motion qui a finalement échoué, un député PS loyaliste salue le "courage" de Jean-Luc Mélenchon pour mieux attaquer ces rebelles de l'aile gauche du PS.

Ainsi Laurent Grandguillaume a-t-il souligné que "la différence entre les frondeurs et Jean-Luc Mélenchon, c’est le courage". Et de poursuivre :

"

Lui a assumé ses divergences et a créé son parti. Ce sont des comédiens.

"

En désaccord avec la ligne du PS, Jean-Luc Mélenchon a en effet claqué la porte de la rue de Solférino en septembre 2008 pour créer le Parti de gauche. C’est avec ce mouvement qu’il s’est allié aux communistes pour représenter le Front de gauche à l’élection présidentielle de 2012. Depuis, Jean-Luc Mélenchon est un opposant assumé à François Hollande et Manuel Valls et s’est remis en quête de signatures pour briguer une nouvelle fois l’Elysée en 2017.

En revanche, souligne Laurent Grandguillaume, les "frondeurs" n’ont pas eu le même courage. S’ils s’opposent au Parlement à la ligne économique prônée par le couple exécutif, ils n’osent franchir le Rubicon. La saisine de la haute autorité du PS par le Premier secrétaire va-t-elle les contraindre à aller au bout de la démarche comme semblent le souhaiter plusieurs élus socialistes ?

[BONUS TRACK] Le craquage anti-frondeur

Dans la lancée de sa comparaison entre les frondeurs et Mélenchon, Laurent Grandguillaume a poursuivi sur sa lancée, répliquant notamment à Jean-Marc Germain parallèlement invité de France Info. Jugez plutôt :

 

 

Du rab sur le Lab

PlusPlus