Un proche de Jean-Christophe Cambadélis en charge des adhésions au PS va rejoindre Emmanuel Macron

Publié à 19h30, le 25 janvier 2017 , Modifié à 15h23, le 27 janvier 2017

Un proche de Jean-Christophe Cambadélis en charge des adhésions au PS va rejoindre Emmanuel Macron
Jean-Christophe Cambadélis © AFP

La rue de Solférino pourrait bien tanguer dimanche soir dès l'annonce des résultats du second tour de la primaire de la Belle Alliance Populaire. En cas de victoire de Benoît Hamon face à Manuel Valls, plusieurs parlementaires issus du pôle des Réformateurs du PS pourraient annoncer leur ralliement à Emmanuel Macron, a annoncé L'Opinion le 24 janvier.

Ils ne sont pas les seuls. Le Canard enchaîné révèle en effet que deux adjoints au maire d'Anne Hidalgo à la mairie de Paris, Julien Bargeton et Mao Peninou, vont rejoindre Emmanuel Macron dès le lendemain de la primaire. Si son nom est peu connu du grand public, Mao Peninou est loin d'être un inconnu au PS : il est en effet le président du Bureau national des adhésions (BNA) du PS, une instance interne stratégique créée en 2005 lors du Congrès du Mans.

Composée de 33 membres, elle valide le corps électoral du parti, la création de nouvelles sections ou la réintégration de membres exclus. Autrement dit, son président a la main sur le fichier des adhérents. Le ralliement de Mao Peninou est un atout pour le candidat à la présidentielle d'En Marche !

Adjoint chargé de la propreté et élu dans le 19e arrondissement de Paris, Mao Peninou est surtout un proche de Jean-Christophe Cambadélis, dont il a été l'assistant parlementaire. Un coup dur, donc, pour le Premier secrétaire du PS et député de Paris qui doit actuellement gérer le cafouillage lié à la publication des résultats du premier tour de la primaire.

Joint par le Lab, Mao Peninou ne souhaite pas à ce stade faire de commentaire. "Rendez-vous dimanche soir à partir de 19 heures", lance-t-il toutefois, comme un aveu. Et pour cause : la nouvelle n'a pas surpris plusieurs responsables socialistes. "C'était dans l'air, j'étais au courant que cette information circulait", commente un élu parisien. "Il se pose depuis longtemps la question d'un soutien à Emmanuel Macron", souligne-t-on rue de Solférino. Mao Peninou s'était en effet déjà rendu au meeting d'En Marche! le 13 juillet à la Mutualité.

Selon nos informations, l'adjoint au maire socialiste d'Anne Hidalgo a présenté sa démission du BNA du PS à Jean-Christophe Cambadélis vendredi 20 janvier. Le député du XIXe de Paris et l'adjoint au maire de Paris se sont vus mardi 24 janvier. "Il était impossible que Jean-Christophe Cambadélis le vire", témoigne-t-on rue de Solférino, en rappelant la proximité affective entre les deux responsables.

D'autres élus socialistes parisiens pourraient annoncer prochainement un ralliement à Emmanuel Macron. Une mauvaise nouvelle aussi pour la maire de Paris Anne Hidalgo, qui "avait pris sous son aile" Mao Peninou, rappelle un responsable socialiste. 

Vendredi 27 janvier, Julien Bargeton a officialisé son soutien à Emmanuel Macron dans une tribune publiée sur le Huffington Post : "Dimanche 29 janvier, je n'irai pas voter au deuxième tour de la primaire de gauche car j'ai décidé, dès aujourd'hui, de soutenir la candidature d'Emmanuel Macron pour la présidentielle de 2017", a annoncé l'adjoint au maire de Paris en charge du Budget. Sans attendre le résultat du second tour de la primaire, dimanche.

 

[EDIT vendredi 27 janvier 15 h 17] Ajout de l'officialisation du soutien de Julien Bargeton à Emmanuel Macron.

Du rab sur le Lab

PlusPlus