Une députée LREM trouve "terrible" que son mari ne puisse pas acheter une Porsche Cayenne parce qu'elle "entend déjà les réflexions"

Publié à 14h56, le 22 décembre 2017 , Modifié à 10h43, le 26 décembre 2017

Une députée LREM trouve "terrible" que son mari ne puisse pas acheter une Porsche Cayenne parce qu'elle "entend déjà les réflexions"
Véronique Hammerer, députée LREM de Haute Gironde. © GEORGES GOBET / AFP
Image Loïc Le Clerc


Alors comme ça, aimer les belles bagnoles dans ce pays, c'est légal mais c'est pas moral ? C'est, en substance, le cri du coeur de Véronique Hammerer, députée LREM de Haute Gironde.

Selon Sud Ouest, il y aurait "quelques oublis" dans la déclaration d'intérêts de cette parlementaire. Nos confrères et consoeurs du quotidien régional ont donc contacté l'élue pour en savoir un peu plus, ce vendredi 22 décembre.

Et, surprise, elle leur a parlé de sa passion des "belles bagnoles". Véronique Hammerer lance ainsi :



J’ai acheté il y a quelques temps une Coccinelle, un vrai bijou. Mais je vais la revendre. On en a discuté avec des amis et des militants : une députée en décapotable, ce n’est pas possible…  Avec mon mari on aime les belles bagnoles. Il voulait justement remplacer son Santa Fe de 12 ans d’âge par une Porsche Cayenne, je lui ai dit de ne pas le faire, sinon j’entends déjà les réflexions, il y a aura toujours des gens malveillants. C’est terrible en même temps !

C'est terrible.

Décidément, les temps sont durs pour les députés de la majorité. Il y a les problèmes d'argent soulevés par une autre élue LREM expliquant être obligée de moins aller au restaurant et de manger plus de pâtes depuis qu'elle est au Palais Bourbon. Il y a ceux qui craignent de voir le nombre de divorces exploser, à cause de l'intensité du rythme de travail. Des complaintes qui en agacent d'autres, comme Gabriel Attal, futur porte-parole de La République en marche, qui martèle que les députés n'ont "pas le droit de se plaindre". Il va falloir le répéter, tous n'ont visiblement pas compris le message.

LIRE AUSSI SUR LE LAB

VIDÉO - Un député LREM juge "déconnectés de la réalité" ses collègues qui se plaignent de l'impact de leur travail sur leur vie privée

Du rab sur le Lab

PlusPlus