Valérie Pécresse renie pour la 2e fois en un an et demi sa promesse de ne pas augmenter le prix du pass Navigo

Publié à 07h35, le 20 juin 2017 , Modifié à 07h35, le 20 juin 2017

Valérie Pécresse renie pour la 2e fois en un an et demi sa promesse de ne pas augmenter le prix du pass Navigo
Valérie Pécresse © AFP

Le prix du pass Navigo va passer, au 1er août, de 73 à 75,20 euros par mois, annonce ce mardi 20 juin Le Parisien. Une augmentation de 3% que doit présenter le 28 juin prochain la présidente du Stif, l'organisme de gestion des transports en commun d'Île-de-France, une certaine Valérie Pécresse déjà rompue à l'exercice. En juin 2016, c'est elle qui avait déjà annoncé la hausse des tarifs du pass Navigo, de 70 à 73 euros par mois.

C'est donc la deuxième fois depuis qu'elle est président de la région Île-de-France que Valérie Pécresse renie sa promesse de campagne de ne pas augmenter le prix du fameux pass Navigo, utilisé pour se déplacer dans toute la région.

En décembre 2015, lors d'un débat face à Pierre Laurent, candidat du Front de gauche aux élections régionales en Île-de-France, l'ancienne ministre du Budget s'était en effet engagée à ne pas augmenter le prix du célèbre pass. Voici ce qu'elle avait déclaré :

Moi je maintiendrai le passe Navigo à 70 euros car je ne jouerai pas avec le pouvoir d'achat des Franciliens.

 

À voir ci-dessous en vidéo, comme l'avait déjà épinglé en juin 2016 le Huffington Post :

Du côté de la région, on justifie cette nouvelle hausse par le financement des investissements visant à améliorer les infrastructures. "Depuis son arrivée, contrairement à sa promesse la taxe Pécresse s’élève à plus de cinq euros par mois pour les usagers, c’est inacceptable", juge pour sa part le socialiste Jonathan Kienzlen, conseiller régional d’opposition et administrateur du Stif, cité ce mardi par Le Parisien

Du rab sur le Lab

PlusPlus