VIDÉO - Castaner se dit "déçu" par la tenue "un poil trop ample" de Rihanna lors de sa rencontre avec Macron

Publié à 06h52, le 03 août 2017 , Modifié à 16h22, le 03 août 2017

VIDÉO - Castaner se dit "déçu" par la tenue "un poil trop ample" de Rihanna lors de sa rencontre avec Macron
Christophe Castaner. © AFP
Image Sébastien Tronche


"Ça m'arrive souvent dans ma vie privée d'avoir ce genre d'espérances face aux femmes et d'être déçu." Cette sortie était signée Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement, alors interrogé sur l’élection de François de Rugy et non d’une femme à la présidence de l’Assemblée nationale. Et, pas de bol pour ce proche d’Emmanuel Macron, il a été une nouvelle fois "déçu". Par Rihanna ce coup-ci.

Interrogé par Speech, la rubrique politique du site Konbini, dans une vidéo publiée le 2 août, le ministre chargé des relations avec le Parlement s’est tranquilou dit "déçu" par la tenue "un poil trop ample" de Rihanna lors de sa rencontre à l’Elysée avec Emmanuel Macron :

- Konbini : Pas trop jaloux de la relation Macron/Rihanna ?

- Christophe Castaner : Ah si, en plus je suis arrivé à l’Elysée elle était encore là et on nous a fait passer par une porte dérobée. J’ai même pas pu rencontrer Rihanna. Finalement, j’aurais été un peu déçu, sa tenue était peut-être un poil trop ample.

Un passage à voir en vidéo ci-dessous :



Voir l’intégralité de la vidéo de l’interview de Christophe Castaner par Speech :



Reçue le 26 juillet à l’Elysée après avoir interpellé Emmanuel Macron sur Twitter, la célèbre chanteuse avait ensuite évoqué une rencontre "absolument incroyable" avec le chef d'Etat français. Rihanna avait demandé à rencontrer le Président dans le cadre d’un partenariat mondial pour l’éducation, un fonds humanitaire dont elle est l’ambassadrice. Egalement interpellé par Rihanna, François Hollande s'était quant à lui contenté de lui répondre une lettre officielle. Sans l'inviter à l'Elysée. 









[EDIT 16h15]

Sur LCI, Christophe Castaner est revenu sur ses propos concernant Rihanna. Le porte-parole du gouvernement reconnaît que "objectivement, ce n'étaient pas les propos les plus avisés". Puis il fait son "mea culpa", précisant qu'il s'agissait d'"humour" :

Ce sont des propos que je regrette. Mea culpa d'avoir laisser penser cela car cela n'est ni ma culture, ni ma façon d'être. [...] C'est ma responsabilité de faire attention à mes propos, mais il faut remettre ça dans le contexte. C'était dit sur le ton de l'humour.

#

Du rab sur le Lab

PlusPlus