VIDÉO - Emmanuelle Cosse trouve "ignoble" l'utilisation pour "faire la bataille politique" de la mort de Rémi Fraisse par Jean-Luc Mélenchon

Publié à 14h20, le 08 juin 2017 , Modifié à 14h20, le 08 juin 2017

VIDÉO - Emmanuelle Cosse trouve "ignoble" l'utilisation pour "faire la bataille politique" de la mort de Rémi Fraisse par Jean-Luc Mélenchon
© Montage photos AFP
Image Aurélie Marcireau


"Ignoble". Emmanuelle Cosse emploie des mots très durs concernant Jean-Luc Mélenchon et ses attaques contre Bernard Cazeneuve sur les conditions de la mort de Rémi Fraisse. Rémi Fraisse, jeune militant, avait été tué par une grenade lancée par un gendarme à Sivens en octobre 2014. L'ex-patronne d'EELV, à l'époque du drame, avait fortement interpellé le ministre de l’Intérieur. Mais elle trouve qu'aujourd'hui les attaques du patron des insoumis manquent de dignité. Invitée de .pol ce 1er juin, elle dit : 

Je trouve absolument détestable qu'un homme politique, en l'occurrence Jean-Luc Mélenchon aujourd'hui mais ça pourrait être un autre, utilise la mort absolument terrible de Rémi Fraisse, pour faire de la bataille politique. Rémi Fraisse est mort dans des conditions qui sont scandaleuses et je les ai dénoncées l'époque. J'avais appelé Bernard Cazeneuve à faire toute la transparence.

Elle poursuit : 

La mort de Rémi Fraisse ne justifie en rien que l'on parle de ce garçon et de ses combats pour une joute politique. C'est inadmissible. Bernard Cazeneuve a raison [de porter plainte] s'il se sent diffamé. C'est extrêmement grave ce qu'a dit Jean-Luc Mélenchon. Mais j'ai trouvé ça ignoble.S'il a des opposition politiques, des reproches politiques à faire à Bernard Cazeneuve, qu'il le fasse sur le terrain politique qu'il n'utilise pas ce décès terrible (...) Jean-Luc Mélenchon a commencé la politique avant que je naisse... Je pense qu'il faut mettre du renouveau dans tous les partis.

Un extrait de l'émission à voir ici en vidéo : 




Lors d'un meeting le 28 mai dernier, Jean-Luc Mélenchon s’en était pris au dernier Premier ministre du quinquennat de François Hollande, l’accusant d’être le "gars qui s’est occupé de l’assassinat de Rémi Fraisse". Il avait clamé :

Comment il s’appelle là le dernier que son nom m’échappe qui était Premier ministre ? Comment vous l’appelez ? Oui, Cazeneuve, le gars qui s’est occupé de l’assassinat de Rémi Fraisse. Le gars qui a fait gazer, matraquer, toutes les manifestations et qui prend maintenant sa tête de petit sainte-nitouche pour dire que c’est moi qui ne sait pas choisir entre le Front national et je sais pas qui.

Lors d'une conférence de presse, le 30 mai dernier, il était revenu sur le terme d'assassinat lui préférant celui d'homicide mais avait poursuivi ces attaques. Bernard Cazeneuve, après avoir demandé en vain des excuses, a porté plainte contre l'ex-candidat à la présidentielle.  

.pol est une interview politique 100% web du Lab d'Europe 1 en partenariat avec Linternaute.com, Le Huffington Post et Le JDD à retrouver chaque jeudi à 14h30.

L’intégralité de l’émission ci-dessous :




A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

Rémi Fraisse : Jean-Luc Mélenchon se dit prêt à affronter Bernard Cazeneuve devant la justice

Rémi Fraisse : Mélenchon juge "tout à fait exagéré" que Cazeneuve porte plainte contre lui

Le porte-parole de LREM "espère" que Mélenchon "sera condamné" pour ses propos sur Cazeneuve et Rémi Fraisse



Du rab sur le Lab

PlusPlus