VIDÉO - En Algérie, Macron s'étonne qu'un jeune de 25 ans "l'embrouille" avec la colonisation

Publié à 17h47, le 06 décembre 2017 , Modifié à 17h53, le 06 décembre 2017

VIDÉO - En Algérie, Macron s'étonne qu'un jeune de 25 ans "l'embrouille" avec la colonisation
© Capture d'écran via franceinfo
Image Etienne Baldit


YOU TALKIN' TO ME ? - C'est le sujet inévitable de la visite éclair d'Emmanuel Macron en Algérie. Moins d'un an après avoir déclaré, dans la capitale algérienne déjà, que la colonisation française avait été "un crime contre l'humanité", le chef de l'État est de nouveau confronté, dans les rues d'Alger mercredi 6 décembre, à cette thématique du passé de la France vis-à-vis de son ancienne colonie.

Comme l'ont capté les caméras de franceinfo, un jeune homme l'interpellait sur le sujet en incitant la France à "assumer son passé colonial". Emmanuel Macron a alors répondu que la France avait "assumé" depuis "longtemps" cette page de son histoire. Et alors que son interlocuteur lui reprochait d'éviter le fond du sujet, le Président a repris :

- Emmanuel Macron : Qui évite quoi ? J'évite de venir vous voir ? J'évite de dire ce qui s'est passé ? Mais il s'est passé des choses, comme je l'ai dit... Il y a des gens qui ont vécu des histoires d'amour ici. Il y a des gens, Français qui aiment encore terriblement l'Algérie, qui ont contribué et qui ont fait des belles choses, il y en a qui ont fait des choses atroces. On a cette histoire entre nous mais moi j'en suis pas prisonnier. Mais vous, vous avez quel âge ?

- Jeune homme : J'ai 25 ans.

- Emmanuel Macron : Mais vous n'avez jamais connu la colonisation ! Qu'est-ce que vous venez m'embrouiller avec ça ? Vous votre génération, elle doit regarder l'avenir.

Alger Macron interpellé sur la colonisation


Dans une interview donnée à Trace TV en marge de son récent voyage en Afrique, Emmanuel Macron a rappelé qu'il faisait de "la réconciliation des mémoires" l'un de ses axes de travail autour du passé colonial de la France. Mais interrogé par une jeune congolaise au sujet de ses propos sur la colonisation tenus à Alger, il estimait aussi que la jeunesse d'Afrique, qui "n'a pas vécu la colonisation" au contraire des générations précédentes, ne "peut pas construire sa vie avec ça" et doit plutôt aller de l'avant.

À voir dans cette vidéo à partir de 24'50 :









#





À LIRE SUR LE LAB :

Darmanin accompagne Macron en Algérie, quelques mois après avoir fustigé ses propos sur la colonisation tenus à Alger

Du rab sur le Lab

PlusPlus