VIDÉO - Éric Ciotti invente une fausse information sur Emmanuel Macron et la laïcité

Publié à 08h57, le 04 décembre 2017 , Modifié à 08h57, le 04 décembre 2017

VIDÉO - Éric Ciotti invente une fausse information sur Emmanuel Macron et la laïcité
Éric Ciotti © Capture d'écran France 2
Image Sylvain Chazot


Quand il regarde la majorité actuelle, Éric Ciotti voit "des différences très fortes" avec LR. Invité de France 2 ce lundi 4 décembre, le soutien de Laurent Wauquiez pour la présidence de LR, dont le premier tour de l'élection a lieu dimanche 10 décembre, en est d'ailleurs persuadé : son mouvement, une fois doté d'un nouveau chef, sera clair sur sa ligne et s'opposera fermement à la majorité.

Selon Éric Ciotti, les sujets d'opposition entre le pouvoir en place et sa famille politique sont donc nombreux : la fiscalité, la lutte contre le terrorisme, la laïcité, énumère-t-il. Et pour parfaire sa démonstration, le député des Alpes-Maritimes développe ce dernier sujet de la laïcité. Et il assène ceci, en direct :

Regardez hier dans le JDD, on nous disait que monsieur Macron ne veut plus parler de laïcité parce qu'il a peur de heurter certaines communautés. C'est extraordinairement grave. Quand on nous dit 'on est tous pareil', non, sur cette question, on n'est pas tous pareil, bien entendu.

À voir ci-dessous en vidéo :





C'est peut-être "extraordinairement grave" mais c'est surtout extraordinairement sur-interprété, voire faux. Car dans le JDD, dimanche 3 décembre, on apprend bien qu'Emmanuel Macron a finalement décidé de ne pas s'exprimer, le 9 décembre, au sujet de la laïcité. Mais à aucun moment il n'est dit que le chef de l'État a fait ce choix  pour ne pas "heurter certaines communautés".

"Il ne s'exprime pas, il laisse à sa majorité le champ libre sur le sujet", constate auprès de l'hebdomadaire un proche du Président présenté comme "un des piliers de la Macronie". Et si une raison est donnée, elle n'a rien à voir avec "certaines communautés", comme l'affirme Éric Ciotti de bon matin. Cela a plutôt tout à voir avec… Manuel Valls.

En effet, selon le JDD, si Emmanuel Macron a décidé finalement de ne pas s'exprimer sur la laïcité, c'est pour ne pas favoriser l'ancien Premier ministre, en première ligne sur les questions de laïcité et très actif dès que l'on parle de la place de l'islam dans  la République, quitte à considérer qu'il y a "le problème de l'islam, des musulmans" dans la société française. "Macron s'est construit sur l'opposition avec Valls. Quel est l'intérêt pour lui de s'exprimer aujourd'hui ? Pour que Valls lui réponde ? Il replacerait Valls en tant qu'interlocuteur du Président", explique "un proche" du Président au JDD.

Cela ressemblerait trop à ce qu'il s'est passé, en 2015, lorsqu'Emmanuel Macron avait estimé que la société française avait "une part de responsabilité" dans le "terreau" du djihadisme et que le Premier ministre d'alors le lui avait vertement reproché…

Mais, à moins donc de considérer Manuel Valls comme une communauté à lui seule et d'estimer que le placer en tant qu'interlocuteur du Président le heurterait, il n'est jamais dit dans le JDD, contrairement à ce qu'affirme Éric Ciotti, qu'Emmanuel Macron "ne veut plus parler de laïcité parce qu'il a peur de heurter certaines communautés".

La majorité entend d'ailleurs bien s'emparer du sujet. Selon un indiscret du…. JDD, le délégué général de La République en marche Christophe Castaner prépare l'après-élection de Laurent Wauquiez. "On va entrer dans une autre séquence. Il va falloir être présent sur la laïcité, l’identité, l’immigration", annonce ainsi Aurélien Taché, député LREM du Val-d’Oise.

Du rab sur le Lab

PlusPlus