VIDÉO – Evidemment, François Hollande lâche une bonne blague en recevant le Grand Prix 2017 de l'humour politique

Publié à 19h59, le 28 novembre 2017 , Modifié à 10h58, le 29 novembre 2017

VIDÉO – Evidemment, François Hollande lâche une bonne blague en recevant le Grand Prix 2017 de l'humour politique
Image Sylvain Chazot


L'histoire jugera - en bien, en mal ou en neutre - l'action politique de François Hollande en tant que président de la République française. Il est en revanche un domaine dans lequel le bilan de l'ancien chef de l'État ne peut être contesté : l'humour. "Monsieur petites blagues" aura passé son quinquennat à faire galéjades et calembours. Au moins, on a ri, comme en témoigne ce festival de blagounettes rapportées par son ancien conseiller en communication, Gaspard Gantzer, dans son livre-témoignage sur ses trois ans à l'Élysée.

Ce mardi 28 novembre, en recevant le Grand Prix 2017 de l'humour politique, François Hollande n'a donc pas laissé passer l'occasion de délivrer, sur scène, une petite sortie dont il a le secret. "Je prends conscience qu'un hommage m'est rendu, il était temps !", a-t-il d'abord plaisanté. Puis, comme l'a repéré – et filmé – le journaliste de France Culture Frédéric Says, l'ancien Président a déclaré :

Mon œuvre n'est pas achevée... au moins sur ce plan-là.

Un énième petit caillou déposé par celui qui, depuis des mois, aime par-dessus tout commenter l'action politique de son successeur à l'Élysée

Mais place à l'humour. François Hollande a été récompensé, ce mardi, pour l'ensemble de son œuvre en matière d'humour politique et plus particulièrement certaines phrases prononcées depuis 2016 comme celle-ci, à propos de celui qui se voyait bien prendre sa place : "Heureusement que Le Canard enchaîné est un hebdomadaire et pas un quotidien, sinon imaginez où on en serait avec Fillon !" 

Du rab sur le Lab

PlusPlus