VIDÉO - Griveaux parvient à se féliciter du fait que Dussopt ait voté contre le Budget trois jours avant d'entrer au gouvernement

Publié à 10h19, le 29 novembre 2017 , Modifié à 12h36, le 29 novembre 2017

VIDÉO - Griveaux parvient à se féliciter du fait que Dussopt ait voté contre le Budget trois jours avant d'entrer au gouvernement
Les images spectaculaires du tout premier exploit de Benjamin Griveaux en tant que porte-parole du gouvernement © Montage le Lab via BFMTV
Image Etienne Baldit


NEW WORLD RECORD - Pour sa première grosse interview télé en tant que porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux avait forcément la pression. Pensez donc. Il lui faut faire oublier à ce poste son incroyable prédécesseur, chouchou de la macronie, défenseur inlassable de l'exécutif, artiste de la langue de bois, orfèvre de la boulette et du lapsus révélateur mais aussi youtubeur à succès (#àpeuprès) : le grand Christophe Castaner. Il n'a qui plus est pas choisi la facilité pour cette première intervention médiatique, en allant se frotter à Jean-Jacques Bourdin. Visiblement homme de challenge, Benjamin Griveaux est donc venu préparé, sur BFMTV mercredi 29 novembre.

Et il faut bien le dire, il a été à la hauteur de l'enjeu en créant un petit exploit qui restera dans les annales du porte-parolat. Grâce à une maîtrise technico-rhétorique de classe internationale, Benjamin Griveaux est en effet parvenu non seulement à expliquer mais carrément à se féliciter du fait qu'Olivier Dussopt, nommé secrétaire d'État à la Fonction publique vendredi dernier, ait voté contre le Budget à l'Assemblée nationale en tant que député PS seulement trois jours auparavant. Revoyons ça au ralenti :

- Benjamin Griveaux : Olivier Dussopt était, quand il était à l'Assemblée nationale, membre du groupe Nouvelle Gauche. [...] Il était membre de ce groupe, il a fait preuve de loyauté vis-à-vis du groupe et il a suivi la discipline de groupe. C'est aussi simple que cela. [...] Il a toujours, dans les échanges que j'ai eus [avec lui] - puisque j'étais à l'Assemblée nationale et j'ai défendu le projet de loi de finances du gouvernement - il a toujours été dans un ton très mesuré, il a toujours dans un ton très - alors je ne sais plus si on peut utiliser le terme - très 'constructif' à l'égard du gouvernement. Il n'a jamais été dans l'invective, il n'a jamais été dans l'attaque.

- Jean-Jacques Bourdin : Enfin, il a voté contre...

- Benjamin Griveaux : Oui, mais vous savez, vous pouvez aussi avoir des propos mesurés. Moi je me réjouis qu'il fasse partie du gouvernement...

- Jean-Jacques Bourdin : Vous pouvez voter contre le lundi et approuver la semaine d'après, quoi...

- Benjamin Griveaux : Vous suivez la discipline du groupe parlementaire auquel vous appartenez, ce qui est plutôt bon signe sur la loyauté qu'il aura à l'égard du gouvernement, dont aujourd'hui il portera la politique sur l'ensemble des sujets.

Et c'est encore plus beau en images :





Du très très haut niveau.

Pour mémoire, lors du vote solennel du 21 novembre sur l’ensemble du projet de loi de finances pour 2018, Olivier Dussopt a voté contre, se plaçant de fait dans l’opposition. Il avait également voté contre le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2018, après en avoir fait de même sur la première partie du projet de loi de finances. Il s'était par ailleurs abstenu sur le vote de confiance au Premier ministre Édouard Philippe, et avait voté contre les ordonnances portant réforme du code du Travail. De très bon augure en termes de "loyauté" vis-à-vis de l'exécutif.

Mais tout cela ne l'a donc pas empêché d'entrer au gouvernement et d'aller défendre le budget au Sénat dès lundi 27 novembre. Là aussi, une performance incroyable.





À LIRE SUR LE LAB :

Remaniement : ces votes contre le gouvernement qu’Olivier Dussopt va regretter maintenant qu’il est secrétaire d'Etat

VIDÉOS - Six jours après avoir voté contre en tant que député, le secrétaire d'État Olivier Dussopt défend le Budget au Sénat

Du rab sur le Lab

PlusPlus