VIDÉO – "Intéressé", Castaner sous-entend qu’il peut diriger La République en marche tout en restant ministre

Publié à 08h39, le 24 octobre 2017 , Modifié à 08h50, le 24 octobre 2017

VIDÉO – "Intéressé", Castaner sous-entend qu’il peut diriger La République en marche tout en restant ministre
Christophe Castaner. © Capture d'écran Public Sénat.
Image Sébastien Tronche


ET EN MÊME TEMPS - C’est le chef qui va trancher. Le 18 novembre, Emmanuel Macron et le conseil national de La République en marche vont élire leur nouveau délégué général, chargé de succéder au premier Président du parti qu’était Emmanuel Macron. Si l’on s’oriente vers un duel entre les historiques Benjamin Griveaux et Christophe Castaner, se pose la question de la compatibilité entre une fonction ministérielle et la direction de LREM. Invité de Public Sénat ce mardi 24 octobre, le porte-parole du gouvernement et secrétaire d'Etat chargé des relations avec le Parlement affirme que le futur patron du parti macroniste aura d’autres fonctions en parallèle. Sous-entendu, il ou elle pourra diriger LREM et en même temps être membre du gouvernement :

Il n’y a pas d’usage sur cette question. C’est une fonction bénévole et celui ou celle qui en prendra la responsabilité aura d’autres activités.

"La question ne se pose pas pour le moment en ce qui me concerne", assure encore ce proche d’Emmanuel Macron qui se dit pourtant "bien sûr" intéressé par le poste. "C’est passionnant comme enjeu. Il faut construire un nouveau mouvement politique qui va rassembler le plus grand nombre d’acteurs qui sont engagés dans le mouvement", développe Christophe Castaner. Et l’ancien député PS de confier son intérêt :

Je trouve ça absolument passionnant. Bien sûr, ça m’intéresse. Mais c’est un mouvement collectif. Cela implique que les décisions se prennent à plusieurs. Nous parlons, il y a diverses personnalités qui sont susceptibles d’en prendre la tête.

Un passage à voir en vidéo ci-dessous, isolée par Public Sénat :



Du rab sur le Lab

PlusPlus