VIDÉO - La grosse galère de Marlène Schiappa sur le nombre de ministres et la promesse enterrée de Macron d'un gouvernement resserré

Publié à 10h28, le 28 novembre 2017 , Modifié à 10h30, le 28 novembre 2017

VIDÉO - La grosse galère de Marlène Schiappa sur le nombre de ministres et la promesse enterrée de Macron d'un gouvernement resserré
© Montage le Lab via franceinfo
Image Etienne Baldit


31 personnes constituent aujourd'hui le gouvernement : 19 ministres et 12 secrétaires d'État, depuis le remaniement de vendredi 24 novembre. Soit bien plus que le gouvernement resserré, autour de "quinze membres maximum", promis par le candidat Emmanuel Macron avant son élection, au mois de mars. Une promesse oubliée et une réalité comptable auxquelles tout le monde, y compris au sein de l'exécutif, n'a pas prêté attention.

C'est le cas de Marlène Schiappa. La secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes s'est donc trouvée en légère difficulté, mardi 28 novembre sur franceinfo, pour justifier tout ça. En réponse à une première question portant sur le nombre de ministres en poste dans l'équipe actuelle, Marlène Schiappa a d'abord reconnu : "Honnêtement non, c'est une colle." Mais c'est sur la justification de la promesse non-tenue du chef de l'État qu'elle a vraiment lutté.

Voici son échange avec Jean-Michel Aphatie :

- Marlène Schiappa : D'abord, il y a effectivement moins de 15 ministres.

- Journaliste : Ah non pas du tout, il y a 19 ministres.

- Marlène Schiappa : Parce que vous comptez les secrétaires d'État...

- Journaliste : Pas du tout : 19 ministres et 12 secrétaires d'État.

- Marlène Schiappa : D'accord, donc on est à peu près sur la quinzaine, on est à moins de 20 en tout cas. On est à moins de 20, on a déjà eu des gouvernements plus larges que ça. [...] Je trouve ça bien de réajuster et d'insérer des secrétaires d'État sur des thématiques bien particulières, comme la Fonction publique récemment [avec la nomination non dénuée de contradictions d'Olivier Dussopt, ndlr] pour appuyer le travail des ministres.

Une séquence à revoir en vidéo :





#

Du rab sur le Lab

PlusPlus