VIDÉO - Le député LR Nicolas Dhuicq dément avoir dit qu'Emmanuel Macron est soutenu par "un riche lobby gay" tout en le répétant

Publié à 09h38, le 09 février 2017 , Modifié à 09h49, le 09 février 2017

VIDÉO - Le député LR Nicolas Dhuicq dément avoir dit qu'Emmanuel Macron est soutenu par "un riche lobby gay" tout en le répétant
Nicolas Dhuicq © JACQUES DEMARTHON / AFP
Image Sylvain Chazot


Nicolas Dhuicq est député Les Républicains. Parfois, il adore aller se détendre en Syrie, serrer la pince à Bachar al-Assad. D'autres fois, il aime s'en prendre à ses adversaires politiques et notamment Emmanuel Macron. C'est même un hobby mais que l'élu LR n'arrive pas toujours à bien assumer. Dans une interview à l'agence de presse russe pro-Kremlin Sputnik News, le 4 février, le député de l'Aube a notamment attaqué le candidat à l'élection présidentielle en l'accusant d'être soutenu par "un très riche lobby gay". Et selon lui, "cela veut tout dire", dans un lourd sous-entendu...

Dans sa bouche, ces mots ont une certaine connotation. Nicolas Dhuicq avait ainsi expliqué en 2012, lors de l’examen du projet de loi sur la sécurité et la lutte contre le terrorisme, que le manque d’autorité et de repères parentaux constituaient des terreaux favorables au terrorisme pour les enfants élevés par des homosexuels. Alors forcément, lorsqu'il dit qu'Emmanuel Macron est soutenu par "un très riche lobby gay", cela n'est pas un compliment.

Ah non mais pas du tout ! On n'a rien compris.

Interrogé par C à vous, mercredi 8 février, Nicolas Dhuicq se défend d'avoir tenu de tels propos concernant l'ancien ministre de l'Économie. Ainsi, lorsqu'on lui demande quel rapport il y a entre Emmanuel Macron et un supposé "lobby gay", le député LR répond :

Je n'ai jamais dit qu'il y avait un lobby gay. J'ai dit qu'il y avait un riche lobby qui se trouve être gay derrière Emmanuel Macron, en ciblant monsieur Bergé.

Alors oui, à ce moment-là de l'article, vous pensez peut-être que Nicolas Dhuicq se moque un tout petit peu du monde lorsqu'il dément avoir dit qu'Emmanuel Macron était soutenu par "un très riche lobby gay" tout en le répétant dans la même phrase. Vous n'avez pas forcément tort. D'autant que, pour expliquer les supposées fausses allégations portées à son encontre, Nicolas Dhuicq évoque un… (roulements de tambour)… problème de traduction avec Sputnik News. Alors il répète :

C'est simplement traduit. J'ai dit qu'il y avait un très riche lobby gay qui est derrière parce que je ciblais monsieur Bergé. Ça n'a rien à voir avec mes compatriotes homosexuels qui sont comme tout le monde.

Hmmmm.

Comme tout le monde, le journaliste de C à vous sent bien que Nicolas Dhuicq est un peu en train de se payer sa tête. Alors il reprend les propos de l'élu LR. "Donc la phrase c'est 'il y a un très riche lobby gay qui soutient Emmanuel Macron' ?" demande-t-il. Le député de l'Aube répond : "Oui." Puis il conclut : "C'est monsieur Bergé." Pierre Bergé représenterait donc à lui seul un hypothétique "très riche lobby gay"... 

Comme on n'est plus très sûr de ce qu'a dit – ou voulu dire – Nicolas Dhuicq, voici sa déclaration in extenso dans Sputnik news :

Concernant sa vie privée, ça commence à se savoir à l’heure où nous parlons. Macron est quelqu’un qu’on appelle le 'chouchou' ou le 'chéri' des médias français, qui sont détenus par un petit nombre de personnes, comme tout le monde le sait. Par ailleurs, l’un de ses soutiens est le célèbre homme d’affaires Pierre Bergé, un associé et amant de longue date d’Yves Saint Laurent, qui est ouvertement homosexuel et défend le mariage pour tous. Il y a un très riche lobby gay qui le soutient. Cela veut tout dire.

Tout est tout de suite beaucoup clair. Oui, c'est désormais une certitude : Nicolas Dhuicq se moque ouvertement du monde.

 



[BONUS TRACK] Le courage

Dans une autre interview, accordée à C dans l'air cette fois, Nicolas Dhuicq revient sur un autre extrait de son interview à Sputnik news : "Cela veut tout dire." Mais que veut-il bien sous-entendre ainsi ? Rien, jure l'élu LR, tout en répétant qu'être soutenu par "un très riche lobby gay", "cela veut tout dire". Voici l'échange :

-          C dans l'air : 'Cela veut tout dire', ça n'insinue rien d'autre ?

-          Nicolas Dhuicq : Non. Sa vie privée la regarde, tout le monde la connaît.

-          C dans l'air : C'est-à-dire ?

-          Nicolas Dhuicq : Tout le monde la connaît. Ça ne me regarde pas. Les Français auront à juger. Moi, ce que je n'aime pas, c'est qu'on nous tienne un roman qui n'est pas la réalité.

-          C dans l'air : C'est quoi la réalité ?

-          Nicolas Dhuicq : La réalité, sa vie privée le regarde. C'est à lui d'assumer.

-          C dans l'air : Vous dites que tout le monde le sait. Mais tout le monde ne le sait pas.

-          Nicolas Dhuicq : Tout le monde ne le sait pas mais comme disait Coluche, les milieux autorisés ou bien informés le savent.

-          C dans l'air : Mais qu'est-ce que vous insinuez par là ?

-          Nicolas Dhuicq : Je n'insinue rien. Je n'insinue rien mais qu'on arrête de nous faire des romans.

 À voir ci-dessous en vidéo : 





Comme le prouve cet échange, Nicolas Dhuicq est un élu qui n'a pas peur d'assumer ses propos et n'est pas du genre à diffuser des rumeurs tout en prétendant ne pas vouloir y toucher.

Début novembre, Emmanuel Macron avait lui-même démenti des rumeurs sur sa prétendue "double vie". "Il y a des gens qui n'ont aucune morale, qui pensent que tout est permis en politique à commencer par le mensonge", avait-il déclaré à Mediapart.

Lundi 6 février, lors d'un grand rassemblement de son mouvement "En Marche!" à Paris, l'ancien ministre de l'Économie a réagi aux murmures qui lui prêtent une relation avec le PDG de Radio France, Mathieu Gallet. "Pour mettre les pieds dans le plat, si dans les dîners en ville, si dans les boucles de mails, on vous dit que j'ai une double vie avec Mathieu Gallet ou qui que ce soit d'autre, c'est mon hologramme qui soudain m'a échappé mais ça ne peut pas être moi !", a-t-il plaisanté. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus