VIDÉO – L’échange houleux entre Pierre-Yves Bournazel (LR) et Alexis Corbière (PG)

Publié à 08h41, le 13 octobre 2015 , Modifié à 12h16, le 13 octobre 2015

VIDÉO – L’échange houleux entre Pierre-Yves Bournazel (LR) et Alexis Corbière (PG)
Image Sébastien Tronche


CLASH - Pas facile facile de garder son sang-froid lors d’un débat politique. Comme vous, lorsque le ton monte lors d’un repas de famille, les politiques peuvent en arriver aux noms d’oiseaux. C’est ce qui s’est passé lundi 12 octobre au soir dans l’émission d’iTélé, On ne vas pas se mentir.

#LES PROTAGONISTES

S’ils ne sont pas les seuls dans ce débat, c’est bien entre ces deux hommes que le ton est monté : entre Pierre-Yves Bournazel, tête de liste de Les Républicains et de Valérie Pécresse pour les régionales à Paris, et Alexis Corbière, proche de Jean-Luc Mélenchon et secrétaire général du Parti de gauche.

#L’OBJET DE L’EMBROUILLE

A l’origine de l’embrouille, un débat sur la réforme fiscale. Alexis Corbière, qui se dit favorable à de plus nombreuses tranches d’impôts sur le revenu et qui trouve scandaleuse l’augmentation de la TVA, accuse Pierre-Yves Bournazel de "représenter les plus riches" qui "ne payent pas assez d’impôts". "Arrêtez votre démagogie", réplique "PYB" qui à l’inverse accuse Alexis Corbière de vouloir "faire partir les plus riches". S’en suivent des invectives du type "est-ce que vous pouvez la fermer deux secondes ?" ou "c’est pas un morveux comme vous qui va me parler comme ça", le tout conclu d’un "allez vous faire voir" du proche de Mélenchon.

#LA VIDÉO

Un passage isolé par le Lab :




#RÉACTION

Cofondatrice du Parti de gauche, Raquel Garrido a aussitôt réagi pour défendre Alexis Corbière, accusant un Pierre-Yves Bournazel "coiffé propre sur lui" d’être "brutal avec ses opposants".



Du rab sur le Lab

PlusPlus