VIDÉO - Marlène Schiappa fustige le "sexisme ordinaire" de Bruno Le Maire et Benjamin Griveaux envers Delphine Gény-Stéphann

Publié à 11h25, le 28 novembre 2017 , Modifié à 15h17, le 28 novembre 2017

VIDÉO - Marlène Schiappa fustige le "sexisme ordinaire" de Bruno Le Maire et Benjamin Griveaux envers Delphine Gény-Stéphann
Image Etienne Baldit


SAY HER NAME - Elle se nomme Delphine Gény-Stéphann mais, lors de la passation de pouvoir avec Bruno Le Maire et Benjamin Griveaux à Bercy, samedi 25 novembre, la nouvelle secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie est devenue, dans la bouche de ses deux collègues du gouvernement, "Delphine" ou "chère Delphine". Quand, dans le même temps, le nom de famille de Benjamin Griveaux n'était, lui, pas oublié par son ex-ministre de tutelle qui le "félicitait chaleureusement" pour son travail et sa nomination comme porte-parole du gouvernement.

Une séquence éloquente isolée par l'émission Quotidien sur TMC, lundi :





Un comportement machiste fréquent en politique, que Marlène Schiappa dénonce sans ambiguïté, sur franceinfo mardi 28 novembre. Alors qu'on lui montre ces images, la secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes ne cache pas sa gêne devant cette attitude de Bruno le Maire et Benjamin Griveaux, qu'elle qualifie sans détour de "sexisme ordinaire" :

- Marlène Schiappa : C'est une mauvaise habitude qu'il faudrait perdre.

- Journaliste : C'est curieux, hein ?

- Marlène Schiappa : C'est pas 'curieux', c'est du sexisme ordinaire, effectivement. C'est habituel que d'appeler des femmes politiques par leurs prénoms, que de les décrire par leur physique, que d'avoir une présomption d'incompétence alors qu'on a une présomption de compétence quand on est un homme et qu'on a une cravate... C'est tout ce qui fait une part de sexisme, finalement.

Elle n'est alors questionnée que sur le cas du ministre de l'Économie, mais son propos concerne aussi le nouveau porte-parole du gouvernement, puisqu'ils sont coupables du même comportement.

Marlène Schiappa se borne ensuite à ajouter que ce qui se passe et dit entre elle et ses collègues n'a pas vocation à être divulgué. On ne saura donc pas si elle a dit le fond de sa pensée à Bruno Le Maire et Benjamin Griveaux depuis cet épisode. Mais ses mots et son sourire entendu en direct à la télé de bon matin valent sans doute tous les textos réprobateurs du monde.





À LIRE SUR LE LAB :

VIDÉO - Marlène Schiappa à un député qui l'interrompt à l'Assemblée : "Oh, gardez vos nerfs !"

Dévalorisation des études, réduction des mandats et paternalisme : Florence Portelli en a "sa claque" du sexisme de la campagne pour la présidence de LR



[EDIT 15H]

Suite aux propos de Marlène Schiappa sur le "sexisme ordinaire" de Bruno Le Maire, ni l'une ni l'autre n'ont fait plus de commentaires. Jusqu'à ce début d’après-midi quand, alors que l'Assemblée nationale est réunie pour les questions au gouvernement, la secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes a simplement tweeté une photo d'elle et de Bruno Le Maire.





#

Du rab sur le Lab

PlusPlus