VIDÉO - Michel Rocard voit en Manuel Valls "l'un de ses enfants"

Publié à 17h33, le 14 avril 2015 , Modifié à 17h50, le 14 avril 2015

VIDÉO - Michel Rocard voit en Manuel Valls "l'un de ses enfants"
Michel Rocard © Images France 3

PÈRE ET FILS - À l'époque où la gauche baignait dans le mitterrandisme, Manuel Valls, lui, suivait le pragmatique Michel Rocard. Fidèle disciple depuis la fin de son adolescence, le Premier ministre d'aujourd'hui avait trouvé un père spirituel. Tout cela est connu. On apprend aujourd'hui que ces sentiments sont très largement réciproques.

Dans le documentaire Le Matador, consacré à Manuel Valls et diffusé sur France 3 lundi 13 avril, Michel Rocard parle de celui qui fut son conseiller à Matignon. Et les éloges tournent à la confidence sentimentale. Auprès du journaliste Franz-Olivier Giesbert, l'ancien Premier ministre se livre :

"

- Michel Rocard : La fraîcheur de Valls, en même temps qu'une partie de son efficacité, vient de ce qu'il ne supporte pas plus que moi la langue de bois. Découvrir une analogie ou une similitude de pensée, découvrir qu'une longue fidélité politique se traduit par une identité de mode d'approche, c'est émouvant.



- Franz-Olivier Giesbert : C'est un de tes enfants, Manuel Valls ?



- Michel Rocard : Si on... Oui, oui, bien sûr. C'est un de mes héritiers. C'est un de mes enfants, si tu veux.

"

Un passage à retrouver dans cette vidéo isolée par Le Lab :



Une filiation qui a toutefois mis du temps à se faire jour et née du temps passé et du chemin parcouru ensemble, Manuel Valls accompagnant notamment son mentor du cabinet du ministère du Plan et de l'Aménagement du territoire jusqu'à celui du chef de gouvernement. "Manuel était entré jeune dans les structures du MJS et s'est très tôt agglutiné au groupe rocardien", explique également Michel Rocard, qui détaille les qualités qu'il reconnaîtra petit à petit chez le jeune Valls :

 

 

"

Une rapidité d'esprit, une vive intelligence et une curiosité. [...] Et après, il s'est confirmé qu'il avait une pensée très autonome, et j'ai simplement eu le sentiment qu'il y avait là un gamin tout à fait malin, rapide et efficace, qui comprenait vite et à qui il n'y avait pas besoin de répéter les consignes.

"

Une certaine d'admiration qui ne s'est à ce jour pas estompée, malgré quelques remontrances occasionnelles du maître à l'élève. Pardon, du père au fils.

Du rab sur le Lab

PlusPlus