VIDÉO – Oui, Pierre Gattaz touchera le revenu universel voulu par Benoit Hamon (et ça risque de ne pas lui faire plaisir)

Publié à 16h06, le 19 janvier 2017 , Modifié à 17h28, le 19 janvier 2017

VIDÉO – Oui, Pierre Gattaz touchera le revenu universel voulu par Benoit Hamon (et ça risque de ne pas lui faire plaisir)
Pierre Gattaz © JACQUES DEMARTHON / AFP
Image Sylvain Chazot


Quel que soit le résultat de la primaire de la Belle Alliance Populaire, Benoît Hamon aura réussi son pari : créer un débat autour du revenu universel. Cette proposition est commentée, critiquée, saluée, évoquée. Elle est au cœur des débats de la primaire. Et pourtant, la proposition de l'ancien ministre de l'Éducation nationale est encore floue, l'équipe de campagne du candidat ne faisant d'ailleurs rien pour arranger les choses, notamment lorsqu'elle fait discrètement – et par erreur a priori - effacer du site de campagne une partie de sa proposition sur ce revenu universel

Invité de .pol, la webémission du Lab, en partenariat avec Le JDD, Le Huffington Post et Linternaute.com, Pascal Cherki, porte-parole du candidat Benoît Hamon, détaille cette mesure. Et il explique pourquoi quelqu'un comme Pierre Gattaz, le président du Medef – et par extension les plus aisés de nos compatriotes – touchera bien le revenu universel si Benoît Hamon est élu président de la République et que cette mesure est adoptée. Il dit :

Je vais vous dire comment on va le donner à Pierre Gattaz. Ce n'est pas un problème. Il y a des éléments dans la redistribution qui sont universels et d'autres qui sont sous conditions de ressources. Les APL sont sous conditions de ressources. […] Monsieur Gattaz, quand il est malade – ce que je ne lui souhaite pas -  il est remboursé comme le chômeur. C'est important, c'est un élément d'universalité et ça contribue à faire nation. J'assume tout à fait qu'il y ait des éléments d'universalité dans la redistribution.

Après, comment on va le redistribuer le revenu universel en partie ? Ça sera aussi en partie sur votre feuille d'impôt. Une des manières de la redistribuer, ça peut être de dire que l'Etat a une créance fiscale sur vous. […] Qu'on enlève 1.000 euros d'impôts à Pierre Gattaz par rapport à ce qu'il pourrait toucher, si par ailleurs je lui ai augmenté substantiellement augmenté ses impôts, grâce à un impôt plus progressif, vous verrez, il dira : 'je ne veux pas du revenu universel, arrêtez de m'augmenter l'ISF et l'impôt sur le revenu'.


Pierre Gattaz touchera donc le revenu universel mais il y a fort à parier que cela ne lui fera pas plaisir.

Pascal Cherki explique également comment ce revenu universel sera mis en place. D'abord en augmentant de 10% les minima sociaux, en les généralisant aux ayant-droits et en les donnant à tous les 18 à 25 ans. "Deuxième étape, toujours dans les 5 ans, nous ouvrons une conférence sociale pour déterminer le calendrier de la mise en œuvre jusqu'à sa généralisation. Il faudra alors lever des ressources nouvelles, notamment taxer la valeur ajoutée, et pas simplement la masse salariale", ajoute-t-il.

Du rab sur le Lab

PlusPlus