VIDÉO - Petit moment de tension entre Laurent Fabius et Jean-Pierre Elkabbach lors du "Grand Rendez-Vous"

Publié à 11h00, le 30 août 2015 , Modifié à 11h05, le 30 août 2015

VIDÉO - Petit moment de tension entre Laurent Fabius et Jean-Pierre Elkabbach lors du "Grand Rendez-Vous"
© Captures d'écran iTÉLÉ
Image Sylvain Chazot


INSTANT TÉLÉ – Cette semaine, Laurent Fabius a voulu tordre le cou aux rumeurs sur son état de santé. Le ministre des Affaires étrangères va bien. Hyper bien même. En tout cas, si on en juge par sa capacité à se prendre la tête à Jean-Pierre Elkabbach, le chef de la diplomatie française pète la forme.

Invité du Grand Rendez-Vous Europe 1 / Le Monde / iTÉLÉ ce dimanche 30 août, Laurent Fabius s'est très rapidement énervé contre le journaliste qui a eu l'outrecuidance de lui couper la parole alors qu'il parlait de la situation des migrants. Voici l'échange :

-          Laurent Fabius : Il y a des gens nombreux qui viennent en Europe. Ils sont pourchassés politiquement parce qu'il y a la guerre...

-          Jean-Pierre Elkabbach : Tout ça on le sait, on veut des solutions monsieur le ministre.

-          Laurent Fabius : Vous me permettez de répondre ?

-          Jean-Pierre Elkabbach : C'est pas facile mais on veut des solutions…

-          Laurent Fabius : Écoutez, si au bout de deux minutes vous commencez à m'interrompre… Vous avez quand même une certaine expérience du journalisme. Donc vous permettez que je réponde ? Oui. J'espère…

On croyait l'incident terminé. Mais voilà que Michaël Darmon a décidé de s'incruster dans l'affrontement.

Alors que Laurent Fabius reprenait son récit, le journaliste d'iTÉLÉ a expliqué au ministre qu'il y avait beaucoup de sujets à aborder durant l'émission et qu'il "fallait avancer". S'en est suivi un loooong silence durant lequel Laurent Fabius, très très énervé, a fixé son nouvel interlocuteur avant de demander à nouveau qu'on le laisse répondre. Ce qui a été fait.

Un moment à voir ci-dessous en vidéo : 



 


Après la coupure pub, Jean-Pierre Elkabbach a reparlé de cet *incident*, expliquant que Laurent Fabius est "parfois un peu sur les nerfs quand il a le sentiment qu'on ne le laisse pas parler". Souriant, le ministre des Affaires étrangères a jugé qu'il était d'un "calme olympien".  

Du rab sur le Lab

PlusPlus