VIDÉO - Pour Laurence Rossignol, Edwy Plenel confond musulmans et islamistes en critiquant Charlie Hebdo

Publié à 09h44, le 14 novembre 2017 , Modifié à 09h52, le 14 novembre 2017

VIDÉO - Pour Laurence Rossignol, Edwy Plenel confond musulmans et islamistes en critiquant Charlie Hebdo
Laurence Rossignol © AFP
Image Sylvain Chazot


Deux ans après et les divisions, toujours. Les accusations de viol et de harcèlement lancées contre Tariq Ramadan auront eu pour effet papillon d'éclabousser Edwy Plenel, accusé par certains, dont Manuel Valls, d'avoir été le "complice", par la publicité, du prédicateur. 

La une de Charlie Hebdo, début novembre, caricaturant Edwy Plenel, avec ce titre Affaire Ramadan, Mediapart révèle "on ne savait pas", a divisé le petit monde mediatico-intellectuel. D'un côté, ceux qui ceux qui soutiennent Charlie et s'en prennent à Edwy Plenel ; de l'autre, ceux qui défendent le directeur de Mediapart





Le site d'information a prouvé qu'il avait bien enquêté et publié des articles mettant en avant la duplicité de Tariq Ramadan. Le 12 novembre, 130 personnalités ont signé une tribune en soutien à Mediapart.  

Ce mardi 14 novembre, Laurence Rossignol remet une pièce dans la machine. Invitée d'Europe 1, la sénatrice de l'Oise et ancienne secrétaire d'État aux Droits des femmes s'en prend directement à Edwy Plenel. Le directeur de Mediapart avait estimé, le 8 novembre sur franceinfo que la une de Charlie Hebdo est une "guerre aux musulmans" menée par "une gauche égarée". Le choix des mots. Pour Laurence Rossignol, cette "petite phrase" qui, selon elle "assimile islamiste et musulmans", est "probablement le plus mauvais coup" porté "ces derniers temps" à l'encontre des musulmans de France.

Elle ajoute :

Edwy Plenel confond les musulmans et les islamistes quand, au nom de la défense des musulmans, il en arrive à assimiler les critiques, la langue acérée de 'Charlie Hebdo' à l'encontre des islamistes… dire que dénoncer les islamistes, dénoncer Tariq Ramadan, c'est porter atteinte aux musulmans, c'est une assimilation préjudiciable à tous les musulmans qui vivent en France.

À voir ci-dessous en vidéo :





Et Laurence Rossignol d'estimer que le rôle des responsables politiques ou intellectuels est de "protéger" les musulmans des islamistes qui veulent d'abord les mettre sous leur coupe réglée en termes de mœurs, de réislamisation…"

L'élue de l'Oise estime également qu'"il aurait été juste qu'Edwy Plenel présente ses excuses à Caroline Fourest pour ne pas avoir pris en compte ce qu'elle avait dit et écrit". La journaliste a publié en 2003 un livre, Frère Tariq, dans lequel "elle dénonçait la duplicité de ce prédicateur, sa dangerosité", résume Laurence Rossignol, qui considère que Caroline Fourest a été "traînée dans la boue pour avoir osé dire que Tariq Ramadan était hypocrite et dangereux". 





[BONUS TRACK]  L'appel à Collomb

Ancienne secrétaire d'État aux Droits des femmes, Laurence Rossignol en appelle à Gérard Collomb concernant les violences faites aux femmes. "La pire des choses serait que ces femmes parlent et qu’il ne se passe rien", estime-t-elle, estimant qu'il est grand temps de prendre des mesures d'urgence. "La première : augmenter les budgets des associations qui recueillent la parole des femmes et les aident à constituer leurs dossiers", commence-t-elle. Elle ajoute :  

Et puis il faut former les policiers en particulier. […] La ministre chargée de l’Égalité femmes- hommes s’est exprimée. La ministre de la Justice parle maintenant. Je tends l’oreille. Je voudrais entendre le ministre de l’Intérieur dire comment lui il compte mobiliser ses services, comment on va maintenir dans les commissariats les intervenants sociaux... Il faut un vrai plan de mobilisation, d’action, pour que cette parole libérée soit une parole utile.  

"On entend  des femmes aiguillées dans les commissariats vers des mains courantes hors la main courante ce n’est pas une plainte", ajoute Laurence Rossignol. 







Du rab sur le Lab

PlusPlus