VIDÉO - Quand le ministre Darmanin jugeait que le député Dussopt, aujourd'hui son secrétaire d'Etat, disait "n'importe quoi"

Publié à 20h26, le 24 novembre 2017 , Modifié à 11h25, le 26 décembre 2017

VIDÉO - Quand le ministre Darmanin jugeait que le député Dussopt, aujourd'hui son secrétaire d'Etat, disait "n'importe quoi"
© Montage le Lab.
Image Loïc Le Clerc


Le 2 août dernier, le député Nouvelle gauche Olivier Dussopt interpellait Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics. Le thème de cette intervention dans l'hémicycle : l'annulation du gouvernement de plus de 300 millions d'euros de dotations aux collectivités locales. Olivier Dussopt, président de l'association des petites villes de France, parlait alors de "trahison".

Et le député socialiste se faisait alors sèchement recevoir par Gérald Darmanin qui, après avoir écorché son nom, lui répondait :



Dans le film 'Le Président', Jean Gabin a dit une phrase, je m'excuse de la citer ainsi : 'Dire n'importe quoi est l'apanage de l'opposition'. Malheureusement, cette phrase se vérifie aujourd'hui.

Un passage isolé par franceinfo à revoir ci-dessous :


VIDEO. "C'est le privilège de l'opposition de dire n'importe quoi", répond Darmanin, interpellé sur les baisses de budget aux collectivités locales


Ce qui est cocasse avec le recul, c'est que, ce vendredi 24 novembre, Olivier Dussopt a été nommé secrétaire d'Etat chargé de la Fonction publique. Il aura donc comme ministre de tutelle la ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin.

A l'époque, Gérald Darmanin trouvait "d'autant plus savoureux" de répondre à "quelqu'un qui a voté pendant cinq ans la baisse de 11 milliards aux collectivités locales". Olivier Dussopt a également voté contre la plupart des principaux projets de loi de l'actuel exécutif. Ce qui ne l'empêche pas d'en être désormais membre.

Du rab sur le Lab

PlusPlus