VIDÉO - Selon Castaner, ceux qui sont partis du meeting de Macron à Marseille avant la fin étaient des militants LR (ou des fans de l'OM)

Publié à 11h04, le 08 avril 2017 , Modifié à 11h24, le 08 avril 2017

VIDÉO - Selon Castaner, ceux qui sont partis du meeting de Macron à Marseille avant la fin étaient des militants LR (ou des fans de l'OM)
Christophe Castaner. © Capture d'écran franceinfo:
Image Sébastien Tronche


"Banalité." "Pas assez d’idées concrètes." "Du vide, du vent." Un reportage de C à Vous, sur France 5, était ravageur pour Emmanuel Macron, montrant de nombreuses personnes quittant avant la fin le meeting du candidat d’En Marche à Marseille, le 1er avril, et lâchant au passage de grosses critiques.

Interrogé sur cette séquence cruelle ce samedi 8 avril sur franceinfo:, Christophe Castaner a tenu à minimiser ces départs. Le porte-parole d’Emmanuel Macron, député des Alpes de Haute-Provence, explique ainsi que dans le tas, il y avait des militants LR et des fans de foot "impatients" d’aller voir jouer l’Olympique de Marseille :

Très vite, on a le sens de la curiosité, on a été regarder sur les réseaux sociaux si ces personnes qui quittaient le meeting n’étaient pas par hasard militants d’un autre groupe politique ou d’un mouvement politique. Un peu comme cette dame à la fin de l’émission de France 2… On a pu retrouver certains de ces portraits parmi les portraits de militants de Les Républicains qui sont venus spécialement.

Et d’ajouter :

Ils (France 5, ndlr) ont dû oublier de leur demander s’ils étaient encartés. Ils ont interrogé des gens qui sortaient. Il y a avait 7.000 personnes dans un enthousiasme absolu. Il y a quelques dizaines de personnes qui ont pu partir. Certains étaient des militants et d’autres étaient impatients d’aller voir le match de foot de l’OM contre Dijon. Il y a une passion pour l’OM qui fait que certains nous ont quittés. 

Une réponse à voir en vidéo, isolée par franceinfo: :



En plateau, lorsque le reportage a été diffusé, Richard Ferrand, le secrétaire général d’En marche, avait, quant à lui, eu cette réaction :

Faudrait que je vous présente d'autres militants, d'autres personnes qui viennent participer au meeting. Eux viennent enthousiastes.

Ou comment minimiser au maximum une séquence négative pour le candidat désormais favori des sondages à deux semaines du premier tour de l’élection présidentielle.



[BONUS TRACK] Poutou « légitime »

Accusé par certains éditorialistes et certains politiques "d’irrespect" durant le débat entre les onze candidats à l’élection présidentielle, Philippe Poutou, qui porte l’étendard du NPA, a été défendu par Christophe Castaner. Pour le porte-parole d’Emmanuel Macron, le candidat-ouvrier est "légitime" et les critiques à son égard étaient "choquantes" :



Il a été lui-même et les commentaires m’ont plutôt choqué. Il représente une façon de faire de la politique qui n’est pas forcément la mienne mais qui est parfaitement légitime. Il a dit des choses que d’autres n’ont pas osé dire avec ses mots.

Après cet épisode, Philippe Poutou avait dénoncé "le mépris social" de ceux qui ont critiqué ses habits pendant le débat.

Du rab sur le Lab

PlusPlus