VIDÉO - Témoignage d'une djihadiste sur France 2 : Jacob (LR) "choqué qu'on mette au 20h quelqu'un qui soutient les terroristes"

Publié à 15h22, le 02 novembre 2017 , Modifié à 12h12, le 26 décembre 2017

VIDÉO - Témoignage d'une djihadiste sur France 2 : Jacob (LR) "choqué qu'on mette au 20h quelqu'un qui soutient les terroristes"
Christian Jacob, président du groupe LR à l'Assemblée nationale. © Montage le Lab via LCP
Image Loïc Le Clerc


Christian Jacob est "choqué". Mercredi 1er octobre, le JT de 20 heures de France 2 a diffusé le témoignage d'une femme, ex-prisonnière de Daesh à Raqqa, en Syrie, et qui demande maintenant à être rapatriée en France avec ses trois enfants.

Mais pour le chef de file des députés LR, comme pour de nombreux internautes ayant commenté ce reportage, ce témoignage est plus proche de la propagande que du travail journalistique, car on y voit cette personne expliquer que ses enfants n'ont "pas manqué d'affection ni d'éducation", exprimer des regrets tout en racontant une vie "normale" avant la désillusion provoquée par Daesh. Un témoignage jugé trop compassionnel.

Invité de l'émission Questions d'info pour LCP-franceinfo-Le Monde-AFP, Christian Jacob, président du groupe LR à l'Assemblée, s'indigne :

Je suis choqué qu'elle soit l'invitée de France 2. Ça me choque ! On est en face de terroristes, de gens qui ont choisi de quitter la France et de livrer la guerre à la France. Il faut aussi penser à ces enfants orphelins, avec leurs parents qui ont été assassinés, que ce soit lors des attentats de Nice, de Paris, de Londres ou ailleurs. Un peu de compassion pour les familles. Là, on est en face d'individus qui quittent la France, qui déclarent la guerre à la France, qui sont prêts à déposer des bombes pour tuer, pour assassiner, pour rendre des enfants orphelins. La compassion, moi, je pense aux victimes. Moi, ça me choque que l'on mette au 20 heures de France 2 quelqu'un qui soutient les réseaux terroristes, qui a été, si j'ai bien compris, mariée trois fois ou quatre fois avec des terroristes et qui a fait le choix de livrer la guerre à la France. C'est ça la réalité !

Un passage isolé par LCP à voir ci-dessous :





Dans ce témoignage, cette femme de 27 ans déclare notamment :



Si on veut me faire porter la culpabilité, moi, je peux assumer, mais les enfants eux ne peuvent pas le supporter. Si on ne peut pas me rapatrier, au moins, qu'on ramène les enfants. C'est ça qu'il y a de plus difficile, voir ses enfants souffrir. 

Une vingtaine de proches de femmes de djihadistes parties en Syrie ou en Irak ont récemment envoyé une lettre à Emmanuel Macron et ses ministres pour leur demander de permettre aux mineurs et aux femmes avec enfants français de rentrer en France, et aux secondes d'y être jugées en fonction de leurs actes. Ce témoignage sur France 2 intervient après plusieurs jours de débat sur ce que la France doit faire des djihadistes français partis en Syrie et qui vont revenir en France. Selon le gouvernement français, environ 1.700 Français sont partis rejoindre les zones djihadistes irako-syriennes à partir de 2014.

LIRE AUSSI SUR LE LAB

> Pour Wallerand de Saint Just (FN), les familles de djihadistes français ne doivent pas revenir en France

Du rab sur le Lab

PlusPlus