VIDÉO - Trois minutes de Najat Vallaud-Belkacem démontant avec ironie toutes les rumeurs à son sujet

Publié à 09h22, le 10 février 2016 , Modifié à 08h40, le 11 février 2016

VIDÉO - Trois minutes de Najat Vallaud-Belkacem démontant avec ironie toutes les rumeurs à son sujet
© PATRICK KOVARIK / AFP
Image Etienne Baldit


COMPLOOOOOOOOOT - Le gouvernement vient de lancer une campagne contre la diffusion des théories du complot sur internet. Fin janvier 2015, François Hollande avait annoncé vouloir mener ce combat. Aujourd'hui, Najat Vallaud-Belkacem fait partie des ministres chargés de l'incarner.

Mardi 9 février, la ministre de l'Éducation nationale prononçait un discours en ce sens, pour la journée d'études "réagir face aux théories du complot". Au Muséum national d’histoire naturelle, devant un parterre de "collégiens, lycéens, étudiants, enseignants, universitaires et chercheurs, membres d’associations, journalistes, psychiatres ou juristes", elle a décidé d'attaquer le sujet par le biais de l'ironie et de l'autodérision.

Les trois premières minutes de son discours étaient ainsi une sorte de sketch dans lequel Najat Vallaud-Belkacem évoquait toutes les rumeurs qui courent à son sujet, dans le but d'en démontrer l'absurdité. Tout sourire, elle a ainsi mis les pieds dans le plat :

Mesdames et messieurs,

Internet a révélé ces derniers jours un complot contre l’accent circonflexe. Un complot que je prépare depuis mes 13 ans, patiemment [voir ici, ndlr]. Ah pour le coup, on ne pourra pas m’accuser d'avoir décidé dans la précipitation, puisque nous sommes en 1990, je suis en 5ème, et j’ai sans peine réussi à convaincre l’Académie Française de me prêter main forte pour conduire à bien ce projet inavouable.

D’ailleurs, vous croyez peut-être que votre présence ici est un simple accident ? Pas du tout. Nous sommes ici au jardin des Plantes. Or, savez-vous en quelle année ce jardin a été fondé ? En 1635, la même année que l’Académie Française. Coïncidence ? Non, je ne crois pas. Et nous sommes, plus précisément au muséum d’Histoire Naturelle. Or, en quelle année a été fondé ce muséum ? En 1793, soit la même année que fut décidée l’abolition de l’Académie Française. Coïncidence ? Non...

En revanche je voudrais aussi profiter de mon propos pour vous dire que cette attaque contre l'accent circonflexe, ça n’est pas une lubie de femme enceinte. Je le précise parce que ces derniers temps, j’ai découvert avec insistance, grâce à Internet, que j’attendais mon troisième enfant. Ce qui fait naturellement le bonheur de mon mari. Enfin pardon, devrais-je dire de mon ex-mari. Car ces mêmes sites m’ont appris que j’étais divorcée. Quand on vous dit qu’on nous cache tout !

Mais, je me suis demandée : mais pourquoi ce divorce dont je n’étais pas au courant ? Une rapide recherche sur internet, là encore, m’a éclairée sur ce point : divorce parce que je lui ai caché, depuis des années, une terrible vérité. Je ne suis pas Najat Vallaud-Belkacem. Je suis Claudine Dupont [voir ici, ndlr].

Or que remarquez-vous ? Il n’y a, dans Claudine Dupont, aucun accent circonflexe. Nulle part. Et donc cette frustration m’a décidée à les supprimer. La prochaine étape de ce complot sera bien sûr la suppression des consonnes. Et quant aux voyelles, leur tour viendra, n'en doutez pas. 


Entre bruissements sur sa vie privée et prétendues volontés politiques, mêlés les uns aux autres, voilà la ministre désamorçant tous ces sujets en les mettant sur la table sans ménagement. Le tout au service d'un discours, beaucoup plus sérieux, sur la nécessité de combattre le complotisme. Un choix de com' qui dénote, la plupart des politiques préfèrant a) ne pas commenter, b) démentir officiellement, c) balayer le sujet d'une phrase ou un trait d'esprit.



Du rab sur le Lab

PlusPlus