VIDÉOS - Les trois plus grands moments de castanerophilie de la part des fanzouzes de LREM

Publié à 11h27, le 03 novembre 2017 , Modifié à 11h36, le 03 novembre 2017

VIDÉOS - Les trois plus grands moments de castanerophilie de la part des fanzouzes de LREM
Christophe Castaner, l'homme le plus aimé de la macronie © AFP (avec un petit coup de Paint à l'ancienne, on avoue)
Image Etienne Baldit


CASTALOVE - Voilà bientôt 10 jours que Christophe Castaner a confirmé sa candidature à la délégation générale de La République en marche. Seul en lice, il sera évidemment élu le 18 novembre. Désigné par Emmanuel Macron, "Casta" a aussitôt été adoubé et encensé par la quasi-totalité des membres de la majorité, qui rivalisent de fanzouzerie pour lui déclarer leur soutien.

Et si aucun d'eux n'est allé jusqu'à revendiquer une quelconque "dimension amoureuse" dans son rapport au futur chef du parti, on n'est quand même parfois pas passé loin. Voici donc les trois plus beaux instants chupa de ces derniers jours.

# Simply the best

Mounir Mahjoubi avait fait très fort d'entrée. Dès le jour de l'officialisation de la candidature de Christophe Castaner, le 25 octobre, le secrétaire d'État chargé du Numérique qualifiait sur Twitter son collègue du gouvernement de "meilleur d'entre nous", reprenant les célèbres mots de Jacques Chirac pour Alain Juppé.





Quatre jours plus tard sur BFMTV, il livrait cette grosse séquence d'amour dominical pour son pote :



Monsieur Castaner, qui est un ami, qui est un de ceux qui a fait que j'ai aimé faire cette campagne, que j'aime l'entendre parler pour notre mouvement, que pendant toute cette campagne, quand j'entendais monsieur Castaner parler, je me sentais plus fort, moi, pour aller parler derrière [...]. Et monsieur Castaner, il a cette qualité de rendre les autres plus forts, de rendre les autres meilleurs. [...] Il faut que vous fassiez des déplacements avec lui pour ressentir ce que ça fait. Notre mouvement, il est né de cet équilibre entre ceux qui avaient envie de quitter ces anciens mouvements politiques, ceux qui n'avaient jamais rejoint un mouvement politique, mais en tout cas qui réunissait tous ensemble ceux qui avaient cette volonté de transformer, en restant humble, en restant normal et en restant proche des personnes. Eh bah monsieur Castaner, il a tout ça à la fois.

#







Y'a pas à dire : c'est beau. Tina Turner n'aurait pas mieux dit.









# C'est une évidence

Vendredi 3 novembre sur LCP, le député LREM et vice-président de l'Assemblée Sacha Houlié qualifie lui aussi Christophe Castaner de "meilleur d'entre nous". Et abonde, soulignant qu'il a été parrainé par un très grand nombre de ses collègues et n'est donc pas uniquement "le candidat d'Emmanuel Macron" :

C'est le choix des parlementaires, c'est le choix de la majorité et finalement, ça s'impose comme une évidence. Pourquoi ? Parce que le premier qui a été à nos côtés, ici au Parlement, le premier qui a tenu la main à cette majorité parlementaire nouvelle, celui qui nous a permis de nous structurer à l'Assemblée nationale, que tout se déroule bien à la rentrée, c'est Christophe Castaner. Parce que celui qui, auprès des militants, incarne le mouvement, porte sa parole sur les plateaux, parce que celui qui au final représente ce mouvement, c'est Christophe Castaner.

Donc quand l'évidence... [il est coupé]. Quand le meilleur s'impose, il faut savoir le choisir. [...] On veut un parti fort pour une majorité solide. On prend le meilleur d'entre nous : Christophe Castaner.

Une bien belle déclaration également :





# Ample

Elle avait été la seule, à notre connaissance, à se risquer à "songer" publiquement à briguer le poste. Olivia Grégoire, députée LREM de Paris, doit donc être un petit peu déçue, au fond d'elle-même, de ne pas concourir à l'élection du délégué général du parti. Mais elle se console en regardant le profil absolument parfait de Christophe Castaner, chantant ses louanges en s'arrêtant aux portes du petit poème improvisé, sur Radio Classique jeudi 2 novembre :

Il a, aux côtés des marcheurs, du mouvement, mais aussi des parlementaires, un rôle important. C'est un homme qui est à la fois compétent, qui est chaleureux et qui est très accessible. J'ai des amis collègues parlementaires qui en parlent chacun avec des mots agréables, pour ma part ce qui me frappe c'est son amplitude : c'est quelqu'un qui a vraiment les pieds dans la terre et la tête si ce n'est dans les étoiles, en tout cas sur tous les sujets de l'action gouvernementale.

Une belle "amplitude" donc, et il s'agit là d'un compliment - pas comme quand Christophe Castaner regrette la tenue "un poil trop ample" de la chanteuse Rihanna lors de sa visite à l'Élysée...



#





À LIRE SUR LE LAB :

Ce sénateur LREM veut que Castaner quitte le gouvernement après avoir pris la tête du parti

Du rab sur le Lab

PlusPlus