Virée à Berlin pour la Ligue des champions: comment Hollande a saboté malgré lui la com' de Valls

Publié à 17h19, le 09 juin 2015 , Modifié à 17h49, le 09 juin 2015

Virée à Berlin pour la Ligue des champions: comment Hollande a saboté malgré lui la com' de Valls
© DOMINIQUE FAGET / AFP

#VALLSGATE - Au quatrième jour de com' pour gérer la virée de Manuel Valls à Berlin, force est de constater que quelqu'un a mis le bazar. Et c'est François Hollande.

Lundi 8 juin, en marge du G7, le président de la République a en effet déclaré ceci :

"

Écoutez, le Premier ministre avait une réunion avec l'UEFA.

"

Sauf qu'il n'a pas été difficile pour certains médias de croiser les informations et de constater que - zut - la réunion en question avait justement été annulée dès le 3 juin, comme l'expliquait l'Equipe à l'époque, et reportée à une date ultérieure. Avec cette fausse information, François Hollande donne donc l'impression de vouloir couvrir Manuel Valls.

Pourtant, à bien écouter Manuel Valls depuis le samedi 6 juin, jour de la révélation de son déplacement, on ne peut accuser le Premier ministre d'avoir prétexté une réunion avec l'UEFA pour justifier son aller-retour. Remontons le fil de ses déclarations.

#Samedi 6 juin, devant la presse

Le Parisien écrit :

"

"Je vais à Berlin à l'invitation de Michel Platini qui est le président de l'UEFA. Nous aurons une rencontre - puisque dans un an nous accueillons l'Euro de football (...) - je rencontrerai les dirigeants de l'UEFA", pour une réunion d'organisation sur l'Euro, "et j'assisterai à un beau match de football", a expliqué Manuel Valls à la presse.

"

"Je rencontrerai les dirigeants de l'UEFA", affirme donc Manuel Valls sans préciser la date ou le type de rencontre. Évoque-t-il à tort la réunion annulée ? La déclaration est trop floue pour trancher.



#Dimanche 7 juin, au micro de BFMTV

Pas de réunion avec l'UEFA au menu.

"

Je voulais aussi rencontrer Michel Platini, parler de l’avenir de la Fifa, de l’euro 2016. Et puis j’aime le foot et hier on a assisté à un très beau match. Je travaille beaucoup, je m’engage beaucoup et puis de temps en temps il y a aussi un moment de détente.

"


#Lundi 8 juin 16h45, en marge du G7

François Hollande fait sa sortie erronée sur "la réunion" de Manuel Valls "avec l'UEFA". A voir ci-dessous en vidéo :



Contacté par le Lab, l’Élysée n'a pas pour l'instant pas sous-titré cette déclaration.

#Lundi 8 juin, 18h15, communiqué de Matignon

Contrairement à ce qu'a affirmé le Président, Matignon parle moins de deux heures plus tard d'une simple rencontre avec Michel Platini avant le match et de "diplomatie sportive". Voici ce qu'on peut lire dans la dépêche AFP consacrée :

"

M. Valls était l'invité du président de l'UEFA "pour deux choses", a-t-on souligné à Matignon: la première tient à l'organisation de l'Euro-2016 en France, "des discussions d'organisation en cours de calage", qui ont été abordées lors d'une rencontre avec M. Platini avant le match, vers 19H00.



Par ailleurs, sur fond de prochaine campagne pour la présidence de la Fifa, "la présence du Premier ministre français au côté du président de l'UEFA qui est français également, est un signal de soutien au travail que fait Michel Platini depuis quelques années", a-t-on fait valoir, en évoquant l'aspect "diplomatie sportive" du déplacement.

"


 

#Mardi 9 juin, lors des questions au gouvernement

Manuel Valls n'évoque toujours pas de réunion avec l'UEFA pour défendre son déplacement :

"

Le sport a un rôle très important, grâce aux grand événements que nous allons accueillir en France et le rôle du chef du gouvernement est de soutenir ces grands rendez-vous pour la France. Et je continuerai à le faire parce que c'est important pour l'image du pays, pour l'attractivité, pour la compétitivité et pour les emplois. Pas de polémique, restons sur l'essentiel.

"


Donc, non, Manuel Valls n'avait pas de réunion au sommet avec les membres de l'UEFA. Il est juste allé voir Michel Platini et assisté à un match (certes important) de son club préféré. Mais ça, François Hollande n'était visiblement pas au courant. Au point de saboter malgré lui la com' de son Premier ministre.



[EDIT 17h40] L'UEFA entre dans la danse, et donne raison à Manuel Valls. Le porte-parole de l'organisation explique à l'AFP que Manuel Valls était à Berlin à l'invitation de Michel Platini pour assister à la finale de la Ligue des champions "et pour parler de l'Euro 2016 de football". Lors de leurs discussions, le président de l'UEFA et le Premier ministre français ont été rejoints par Jacques Lambert, le président du comité d'organisation de l'Euro-2016.

Du rab sur le Lab

PlusPlus