Wikileaks : un sénateur centriste propose de "détruire" une partie de l’ambassade américaine "où a lieu les écoutes" (sic)

Publié à 08h29, le 24 juin 2015 , Modifié à 09h46, le 24 juin 2015

Wikileaks : un sénateur centriste propose de "détruire" une partie de l’ambassade américaine "où a lieu les écoutes" (sic)
L'ambassade américaine à Paris, que le sénateur veut attaquer. © AFP

WAR - Les écoutes révélées de trois présidents français par la NSA méritent-t-elles un incident diplomatique supplémentaire ? Voire une déclaration de guerre contre les Etats-Unis ? C’est indirectement ce que souhaite le sénateur centriste de Paris Yves Pozzo di Borgo.

Déjà remonté contre ces écoutes, révélées en parallèle du vote du Parlement sur le projet de loi renseignement, le sénateur propose, ce mercredi 24 juin au matin, sur Twitter, de s’attaquer aux antennes présentes sur l’ambassade américaine à Paris. Mais il n’y va pas avec des pincettes et propose tout bonnement et simplement de "détruire la partie de l’ambassade des Etats-Unis où a lieu les écoutes (sic)". Soit une attaque sur ce qui est considéré comme étant le sol américain. Celui qui avait visiblement très envie d'être repris par les médias, comme le prouvent l'ensemble de ses interpellations sur Twitter, dit ainsi :

Yves Pozzo di Borgo fait ici référence aux suspicions qui pèsent sur les ambassades américaines dans les affaires diverses d'écoutes. Ainsi un article du Monde, s'interrogeant sur "comment la NSA a-t-elle pu surveiller des conversations au plus haut niveau de l'Etat" explique que "de multiples documents fournis par Edward Snowden ont montré que les ambassades américaines sont souvent surmontées de matériel d'écoute".

Interrogé par BFMTV.com sur cette proposition pour le moins radicale, le sénateur a plaidé l'humour. "On n'en a évidemment pas le droit, une ambassade est une extension de territoire à l'étranger, se défend-il. C'est de l'humour."

Pas sûr cependant que François Hollande ou Jean-Yves Le Drian, qui vont évoquer le sujet ce mercredi lors d’un conseil de Défense exceptionnel à l’Elysée, soient super d’accord avec cette proposition.

Une sortie qui nous a fait penser à cette chanson de NTM (qui a inspiré notre titre de home) :

Du rab sur le Lab

PlusPlus