Yamina Benguigui : "Je connais Rachida Dati depuis quatorze ans"

Publié à 14h59, le 05 juillet 2012 , Modifié à 16h46, le 05 juillet 2012

Yamina Benguigui : "Je connais Rachida Dati depuis quatorze ans"
Yamina Benguigui, en 2012. (Maxppp)
Image Le Lab

Par Geoffrey Bonnefoy pour

COPINES - La comparaison entre Yamina Benguigui et Rachida Dati n’est pas fortuite : les deux femmes sont amies.

La ministre de la Francophonie le confirme dans le portrait que lui consacre l'Express du 4 juillet. Et précise connaître l'ancienne garde des Sceaux "depuis 14 ans" : "Nous étions toutes les deux des jeunes filles programmées pour ne pas exister."

  1. 1

    Au-delà du clivage gauche-droite

    Sur lexpress.fr

    Amies pour la vie ? Yamina Benguigui et Rachida Dati sont amies, et ce depuis quatorze ans. La ministre de la Francophonie le confirme à l'Express, dans son numéro du 4 juillet, qui lui consacre un article :

    Je connais Rachida depuis quatorze ans.[...] c'est une histoire commune, une incroyable aventure humaine - nous étions, toutes les deux, des jeunes filles programmées pour ne pas exister.

      

    Une amitié qui dépasse le clivage gauche-droite, affirme-t-elle :

    Je ne dis pas que le clivage politique est une notion obsolète, simplement, mon travail sur la mémoire de l'immigration fédère au-delà des partis ; ce sont des gens, comme Rachida, qui m'ont interpellée, à un moment donné: "Tu as parlé de mon père, tu as parlé de ma mère.''

    Autre point commun des deux femmes : leur passion pour la mode, qui provoque régulièrement les gorges chaudes de la presse.

    Le quotidien suisse La tribune de Genève souligne le côté glamour de l'actuelle ministre, qu'il surnome "la Rachida Dati de droite". 

    Glamour, voire même clinquant, envisage l'Express qui relève que le côté "diva" de Yamina Benguigui, lunettes de soleil vissées sur le nez et stiletto aux pieds, tranche au gouvernement. Voire fait grincer quelques dents.

    Comme, de son temps, Rachida Dati, plusieurs fois remarquée pour ses tenues chics ou ses bottines rouges pas franchement discrètes.

Du rab sur le Lab

PlusPlus