5 choses que vous ignoriez sur le congrès du PS à Poitiers (et que vous auriez préféré ne jamais savoir)

Publié à 16h18, le 05 juin 2015 , Modifié à 16h18, le 05 juin 2015

5 choses que vous ignoriez sur le congrès du PS à Poitiers (et que vous auriez préféré ne jamais savoir)
© AFP

Et là vous vous dites que plutôt que de dormir ce week-end, d'aller manger un gigot chez mamie ou de vous plaindre de la chaleur écrasante en regardant la finale de Roland-Garros, vous auriez pu être à Poitiers et assister aux presque trois jours de congrès du Parti socialiste…

Mais rassurez-vous : le Lab a recensé cinq choses que vous ignoriez sur ce congrès.

  • 1. Franck Michael est en concert pas très loin

"Si je m’embête, j’irai au Futuroscope, mon hôtel n'est pas loin !", prévenait dès jeudi 4 juin le député des Français de l'étranger Arnaud Leroy, cité par Le Point. Mais le parc de loisirs est un endroit beaucoup trop mainstream. Non, la vraie marrade, ce week-end, à Poitiers (si l'on ne compte pas l'annonce de la composition du conseil national et des organismes de contrôle, dimanche 7 juin à 10h15), c'est bien le concert de Frank Michael.

Comme l'a repéré un journaliste du JDD, l'inoubliable interprète de… ha oui pardon, Toutes les femmes sont belles, se produit le samedi 6 juin au Palais des Congrès.

Et quand on lit les paroles, "toutes, toutes, toutes les femmes sont belles, toutes, toutes au cœur ont une rose", on se dit que ce n'est vraiment pas un hasard. Résa dans les points de vente habituels.



  • 2. On peut y acheter des supers parasols

Comme un peu dans tout le reste du pays, il va faire chaud à Poitiers. Et ce n'est pas une image. 31° ce vendredi, au moins 26° samedi et dimanche.



Heureusement, le Parti socialiste sait être prévoyant : comme l'a repéré un journaliste du Scan, le parti a décidé de mettre en vente des parasols. Avec une remise spéciale congrès.

Allez hop, pour la modique somme de 25 euros TTC, on peut profiter du discours de Christian Paul ET se protéger du soleil.

  • 3. L'Huma est distribué gratis, L'Obs ne se vend pas super bien…

Si certains ont peur de s'ennuyer durant les interventions des socialistes, la presse est là pour les aider. Ainsi, L'Humanité, journal un chouïa plus à gauche que le PS, était distribué gratuitement ce vendredi, non loin de l'entrée du congrès. Pour 0 euros TTC, les militants ont pu donc (re)découvrir les pages du journal fondé par Jean Jaurès.

En revanche, d'après un journaliste de FTVi, L'Obs est moins lu. Déjà, il n'est pas donné. Et puis il y a cette une, François Hollande grimé de lunettes RayBan très sarkozystes et ce titre, Le PS est-il de droite ?, qui ne semblent pas trop plaire aux militants. On se demande bien pourquoi.

  • 4. Un colis suspect pour débuter

Ils sont nombreux, au PS, à annoncer un congrès apaisé. Ce qui ne serait pas de trop après une année assez mouvementée. Mais c'est sans compter sur certains, un peu tête en l'air, qui ont oublié un colis à l'entrée du site.

Résultat : à cause d'un colis abandonné pendant trois heures dans le hall d'entrée qui mène à la salle plénière, la sécurité a établi un périmètre de sécurité – en gros, ils ont viré tout le monde – pendant une demi-heure…

  • 5. Christian Paul a raison

D'accord, il ne prend pas forcément la lumière. OK, il lui arrive de plagier ouvertement Alain Juppé. Mais Christian Paul semble avoir raison : si Jean-Christophe Cambadélis a le parti, lui a l'opinion. En tous cas, la tête de gondole des "frondeurs" peut s'enorgueillir de rameuter plus de monde que Carlos da Silva, député de l'Essonne, suppléant et proche de Manuel Valls.

Cela peut être analysé comme une petite victoire. Et Christian Paul ne s'en cache pas. Il dit :

 

"

Si nous n'étions pas là, ce congrès manquerait d'intérêt.

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus