François Fillon dénonce les tentatives d’intimidation orchestrées par ceux que sa "détermination dérange"

Publié à 20h15, le 23 juillet 2014 , Modifié à 20h15, le 23 juillet 2014

François Fillon dénonce les tentatives d’intimidation orchestrées par ceux que sa "détermination dérange"
François Fillon © REUTERS/Charles Platiau

Il lui en faut plus, à François Fillon, pour être intimidé. Tel est en tous cas le sens de son message, posté ce mercredi 23 juillet sur son blog.

L’ex-Premier ministre a pris la plume une deuxième fois en moins de 24 heures pour dénoncer les informations du magazine Valeurs Actuelles. Selon l’hebdomadaire, l’UMP a payé près de 300.000 euros pour des frais d’avion entre 2009 et 2010 pour celui qui était alors à Matignon.

François Fillon se défend de toute malversation. Parlant de "pseudos révélations ridicules", il explique :

Entre 2007 et 2012, j’étais Premier ministre et chef de la majorité, et à ce titre j’ai soutenu nos candidats aux élections régionales et européennes. C’était mon devoir et ma responsabilité. […] Bien évidemment, tous mes déplacements politiques étaient financés par le parti et non par l’État.

Peu ou prou ce qu’il avait déclaré mardi 22 juillet dans son communiqué. Sauf que, sur son blog, François Fillon va un peu plus loin et accuse en filigrane ceux qui seraient gênés par l’ambition affichée de l’ancien Premier ministre. Il l’écrit clairement :

Cette controverse est absurde, mais sa motivation cousue de fil blanc : ma détermination dérange quelques-uns. Tout cela ne m’intimide pas.

Ces "quelques-uns", qui se reconnaîtront, sont donc prévenus.

Les informations de Valeurs Actuelles surviennent après d’autres, déjà sur François Filon. Entre 2006 et 2007, comme l'a montré Le Lab, François Fillon député pouvait déjà bénéficier d'un hélicoptère privatif pour ses déplacements au titre de l'UMP, le parti ayant pu payer jusqu'à plus de 14.000 euros pour un trajet Biarritz - Madrid - Paris.

Du rab sur le Lab

PlusPlus