Gérard Filoche estime que la sortie de Michel Sapin sur "la bonne finance" est "une plaisanterie amère et cruelle"

Publié à 07h39, le 07 juillet 2014 , Modifié à 07h46, le 07 juillet 2014

Gérard Filoche estime que la sortie de Michel Sapin sur "la bonne finance" est "une plaisanterie amère et cruelle"
Gérard Filoche.

"Notre amie, c’est la finance : la bonne finance." La phrase, volontiers provocatrice de Michel Sapin, aux antipodes du discours de campagne du Bourget de François Hollande, a une nouvelle fois fait sortir de ses gonds le socialiste Gérard Filoche.

Invité du Grand Soir 3 sur France 3, dimanche 6 juillet, ce membre du Bureau national du PS a répliqué au ministre des Finances et proche de François Hollande, parlant de plaisanterie "amère et cruelle" :

"

Il dit que c’est une plaisanterie. Je dis que c’est une plaisanterie amère et cruelle. Un peu provocatrice.

"

Et Gérard Filoche de poursuivre :

"

C’est le moment de rappeler à Michel Sapin, puisqu’il est ministre des Finances, qu’il y a 590 milliards d’avoirs français dans les paradis fiscaux, 80 milliards de fraude fiscale et que s’il devait plaisanter, c’est pour aller récupérer ça.

"

Remonté, Gérard Filoche est, comme souvent, mécontent de la politique économique du gouvernement de Manuel Valls. Alors que les députés vont se prononcer, mardi 8 juillet, sur le pacte de responsabilité à travers le budget rectificatif de la sécurité sociale, Gérard Filoche estime que "ce serait légitime que le gouvernement soit mis en minorité".

Déjà, le 9 juin, il était sur le même créneau, appelant les députés à renverser le gouvernement de Manuel Valls à la fin du mois de juin.

Du rab sur le Lab

PlusPlus