Jean-Noël Guérini accuse le député PS Patrick Mennucci d’avoir provoqué l’élection du FN Stéphane Ravier

Publié à 17h54, le 28 septembre 2014 , Modifié à 18h42, le 28 septembre 2014

Jean-Noël Guérini accuse le député PS Patrick Mennucci d’avoir provoqué l’élection du FN Stéphane Ravier
Jean-Noël Guérini, en novembre 2011. © Maxppp.

Il a été exclu du PS mais reste un caillou dans la chaussure de son ancien parti. Avec la nouvelle débâcle électorale du parti de la rue de Solférino lors des élections sénatoriales de ce dimanche 28 septembre, Jean-Noël Guérini, sénateur des Bouches-du-Rhône réélu à son siège et président du Conseil général, jubile. Et en profite pour tirer à vue sur la réforme territoriale de François Hollande.

Surtout, l’ancien patron du PS marseillais accuse le député socialiste et ex candidat PS à la mairie de Marseille, Patrick Mennucci, d’avoir provoqué l’entrée du frontiste Stéphane Ravier au Sénat.

Une position partagée par l'UMP. Ainsi Jean-Claude Gaudin et Gérard Larcher, candidats à la présidence du Sénat, ont également visé Patrick Mennucci, l'accusant d'avoir favorisé l'élection de Stéphane Ravier. Sur France Info, l'ancien président du Sénat a estimé que le FN au Sénat "est une conséquence de la décision de Patrick Menucci de ne pas avoir retiré ses listes aux municipales".

Pour la première fois de son histoire en effet, le parti de Marine Le Pen fait entrer deux élus, David Rachline, le maire de Fréjus, et Stéphane Ravier, le maire du 7e arrondissement de Marseille, au Palais du Luxembourg.

Du rab sur le Lab

PlusPlus