L'UMP passe d'une guerre Fillon-Copé à un duel Sarkozy-Juppé, et Alain Juppé prend l'avantage dans l'opinion

Publié à 20h21, le 02 juin 2014 , Modifié à 21h53, le 02 juin 2014

L'UMP passe d'une guerre Fillon-Copé à un duel Sarkozy-Juppé, et Alain Juppé prend l'avantage dans l'opinion
Alain Juppé, François Fillon et Nicolas Sarkozy, le 6 avril 2011. © Reuters
Image Olivier Duhamel

Olivier Duhamel

Notre éditorialiste Olivier Duhamel relève qu’au sein de l’UMP, on passe d’une guerre à l’autre.

> La guerre Fillon-Copé est terminée.

Elle a déchiré l’UMP, un an et demi durant. Elle a abîmé ses deux protagonistes, le second encore plus que le premier. Elle vient de se terminer, pour une bonne dizaine de millions d’euros de fausses factures. Copé ne s’en remettra pas, c’est une quasi-certitude. Fillon n’en profitera guère, c’est une grande probabilité.

> La guerre Sarko-Juppé est commencée.

Deux ressources comptent particulièrement pour gagner une présidentielle. Le soutien du parti, l’appui de l’opinion.

- Le soutien du parti : Mitterrand ne s’y est pas trompé, qui sut tenir le PS pour écarter Rocard. Chirac ne s’y est pas trompé, qui garda le RPR pour rattraper Balladur. Sarkozy ne s’y est pas trompé, qui conquit l’UMP pour gagner l’Élysée. Sarko et Juppé ne s’y trompent pas, qui veillent chacun à empêcher l’autre de prendre le parti, fût-il exsangue.

- Le soutien de l’opinion : Il aide à la conquête du précédent – Sarkozy s’en souvient. Il renforce les chances de celui qui en bénéficie en cas de primaire – Royal l’a prouvé en son temps. Et l’opinion est en train de se retourner. L’opinion des Français dans leur ensemble : dernier sondage en date, l’Observatoire de la politique nationale par BVA pour L’Express, publié ce 2 juin à 18h. Personnalité politique en tête : Alain Juppé, 56% lui souhaitent plus d’influence, 31% seulement pour Sarkozy qui perd six points. Plus important encore, le soutien des sympathisants de la droite : Juppé 69%, Sarkozy 58%. Onze points d’écart, il y a le feu dans la sarkozie. Voilà pourquoi tous ses pompiers sont mobilisés contre le triumvirat des anciens Premier ministres.

Du rab sur le Lab

PlusPlus