Lapsus de François Hollande sur Leonarda : "Cette jeune fille a été enlevée… euh… arrêtée…"

Publié à 09h05, le 06 mai 2014 , Modifié à 09h10, le 06 mai 2014

Lapsus de François Hollande sur Leonarda : "Cette jeune fille a été enlevée… euh… arrêtée…"

Pour fêter les noces de cuir de son élection, François Hollande était ce mardi 6 mai, sur BFM TV. Interrogé sur l’affaire Leonarda, où sa prise de parole en direct face à l’adolescente a troublé sa majorité et au-delà, le chef de l’Etat s’est fendu d’un lapsus.

"

J’ai convoqué le Premier, Jean-Marc Ayrault, le ministre de l’Intérieur, nous avons cherché une solution. La famille ne pouvait pas revenir. Cette jeune fille avait été enlevée… euh… en tout cas arrêtée là où elle n’aurait pas dû l’être.

"

Et François Hollande de se justifier sur cette affaire qui a dégradé son image présidentielle :

"

Il y avait un débat. Y compris au sein du gouvernement. A un moment il faut prendre une décision. Cette famille avait été expulsée, à raison. Le droit l’a confirmé. Et la justice aussi. Ensuite il y avait cette jeune fille qui avait été emmenée alors qu’elle était dans un car scolaire. Il y avait un doute.

"

Un lapsus qui n’a pas échappé à Raquel Garrido du Front de gauche. Un parti fortement opposé à l’expulsion de la jeune fille.

Lapsus également repéré par le député UMP Eric Ciotti, très remonté à l'époque contre la gestion de cette affaire par le gouvernement.

Du rab sur le Lab

PlusPlus