Le Sénat repasse à droite après 3 ans de majorité de gauche

Publié à 18h17, le 28 septembre 2014 , Modifié à 07h00, le 29 septembre 2014

Le Sénat repasse à droite après 3 ans de majorité de gauche
Le Sénat. © Christophe Morin / IP3

REVIREMENT - C'était attendu, après la pousse de la droite aux municipales, c'est désormais officiel. "Le retour du Sénat à droite est une grande joie et un bien pour la France", déclare le sénateur-maire UMP de Marseille Jean-Claude Gaudin sur Twitter. Le Sénat repasse à droite, alors que le FN fait pour la première fois son entrée au Palais du Luxembourg, après les élections de ce dimanche 28 septembre. Il s'agit là de la troisième défaite électorale en six mois pour la gauche au pouvoir, après les municipales de mars, et les européennes de mai.

Depuis 2011, la gauche était majoritaire au Sénat. Une majorité relative certes mais une majorité historique pour une institution historiquement ancrée à droite. Pourtant, malgré cette majorité relative, le Sénat avait rejeté plusieurs textes symboliques politiquement pour le gouvernement comme récemment le projet de budget rectificatif de la Sécurité sociale le 17 juillet dernier.

Dès le mois de juin, la droite avait prévu sa victoire à la haute assemblée avec notamment des pronostics plutôt optimistes. Pas de quoi paniquer cependant à gauche, malgré plusieurs défaites symboliques car certains sénateurs se réjouissaient de la perte du Sénat, qui était une épine dans le pied pour la majorité socialiste.

[Edit 29 septembre] Selon les décomptes du Monde, le PS a perdu 24 siège et en a gagné 8. Il se retrouve au total avec 112 sièges contre 128 auparavant Les radicaux de gauche reculent de sept sièges. L'UMP et l'UDI cumulent 183 sièges contre 161 après la dernière élection. Les écolos conservent leurs 10 sièges. Les communistes en perdent trois et le FN en gagne 2 en entrant pour la première fois dans la chambre haute.

Du rab sur le Lab

PlusPlus