Le maire FN d'Hénin-Beaumont Steeve Briois s'en prend à "La Voix du Nord" après sa défaite à la présidence du conseil de surveillance de l’hôpital local

Publié à 17h03, le 23 septembre 2014 , Modifié à 17h16, le 23 septembre 2014

Le maire FN d'Hénin-Beaumont Steeve Briois s'en prend à "La Voix du Nord" après sa défaite à la présidence du conseil de surveillance de l’hôpital local
Le maire FN d'Hénin-Beaumont Steeve Briois © PHOTOPQR/VOIX DU NORD/MAXPPP

AVEC RANCUNE – Steeve Briois est déçu. Lundi 22 septembre, le secrétaire général du FN n'a pas été élu à la présidence du conseil de surveillance de l’hôpital d'Hénin-Beaumont. Les représentants du personnel et les élus lui ont préféré l'écolo Marine Tondelier.

Au lendemain de cet échec, le maire FN en a gros. Mais il s'est trouvé un défouloir de choix : le quotidien local La Voix du Nord qui, forcément, a titré ce mardi 23 septembre sur le revers du frontiste. Voici le message qu'il a posté sur Twitter :

Mauvais perdant, Steeve Briois ? Toujours est-il que le maire FN d'Hénin-Beaumont a quitté la séance sitôt les résultats connus, lundi 22 septembre, rapporte La Voix du Nord. Il s'est ensuite fendu d'un communiqué dans lequel il fustige une "élection ubuesque". Il écrit :

Grâce à des petits arrangements, celle qui n’est capable de réunir en son nom propre que 2 % des électeurs ne doit son élection qu’à des pratiques démocratiques toutes socialistes.

"En démocratie, les gens votent ce qu’ils veulent. Comme à son habitude, le FN d’Hénin-Beaumont accepte mal la défaite", a pour sa part commenté à Libération Marine Tondelier, n°2 sur liste Union des gauches à Hénin-Beaumont lors des dernières municipales. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus