Le maire FN de Fréjus met fin aux abonnements à "Libération" et "le Figaro" de la médiathèque municipale

Publié à 17h50, le 15 janvier 2015 , Modifié à 17h54, le 15 janvier 2015

Le maire FN de Fréjus met fin aux abonnements à "Libération" et "le Figaro" de la médiathèque municipale
David Rachline, maire FN de Fréjus © VALERY HACHE / AFP

RESTRICTIONS BUDGÉTAIRES – Ce n'est pas parce que des gens font la queue plusieurs heures pour acheter le dernier numéro de Charlie Hebdo que la presse va bien.

À Fréjus, la mairie FN vient de décider de mettre fin à l'abonnement de la médiathèque municipale à Libération, révèle ce jeudi 15 janvier Mediapart. Le journal classé à gauche n'est pas le seul concerné puisque la municipalité frontiste va également supprimer son abonnement au Figaro, le 30 avril.

Philippe Lottiaux, directeur général des services de la mairie, explique à Mediapart que l'arrêt de ces abonnements est lié à "la situation financière de la ville" et, par conséquence, aux "restrictions budgétaires" imposées dans "un ensemble de services". Il ajoute :

Cela a entraîné certaines interruptions d'abonnement. Effectués en fonction du coût et du taux de consultation. Ceci s'inscrit dans un contexte où les informations circulent de plus en plus via internet et où l'on note depuis quelques temps une baisse sensible des consultations de périodiques.

Mediapart rappelle que le sénateur-maire de Fréjus, David Rachline, avait fermé un centre social, accusant l'association d'avoir tenu dans la presse – et notamment dans Libération – "des positions à caractère politique contre l'actuelle équipe municipale". 

Du rab sur le Lab

PlusPlus