Les dessins moqueurs de Yann Wehrling, colistier UMP-UDI-Modem dans le 15e arrondissement, à l'égard de Nicolas Sarkozy et de l'UMP

Publié à 17h02, le 18 mars 2014 , Modifié à 19h22, le 18 mars 2014

Les dessins moqueurs de Yann Wehrling, colistier UMP-UDI-Modem dans le 15e arrondissement, à l'égard de Nicolas Sarkozy et de l'UMP

Le monde politique est un univers de requins, et Yann Wehrling s'en amuse. Sur son blog baptisé "Ailerons de requins", l'ancien secrétaire général des Verts, ensuite passé au Modem, s'amusait à croquer l'actualité et raillait férocement l'UMP de l'époque. Aujourd'hui engagé aux côtés du maire UMP du 15e arrondissement Philippe Goujon aux municipales, il a posé le crayon et a mis son blog en sommeil. Mais la dissidente de droite dans l'arrondissement, Géraldine Poirault-Gauvin, a ressorti ces dessins sur Twitter.

Le 26 novembre 2010, Yann Wherling raille ainsi les discours de rassemblement avec le centre, professés à l'UMP à l'époque.

Contacté par le Lab, Yann Wehrling assure d'abord qu'il est "quasiment sûr que cela concernait les Verts". Mais en voyant le titre du post, baptisé "L'UMP et les centristes", Yann Wehrling se souvient qu'il visait en fait "certains leaders de l'UMP qui souhaitaient rassembler les centristes au sein de l'UMP". Même si ce dessin a été posté une semaine après la désignation de Jean-François Copé comme secrétaire général du parti, Yann Wehrling assure que ce n'est pas l'actuel chef du parti qu'il visait.

En mars 2011, Yann Wherling se moque du positionnement droitier de Nicolas Sarkozy, qui glisse sur un savon étiqueté Front national :

Quelques jours plus tard, il raille ses compétences supposées en matière de diplomatie :

Au Lab, Yann Wehrling assure qu'il assume ces dessins, mais rappelle leur ancienneté :

"

Ces dessins datent de 2010. On est en 2014, on a dit des choses par le passé qui étaient dans des contextes différents. 

"

Dans la journée du 18 mars, comme par hasard, un vieux tweet de Yann Wehrling est ressorti sur le réseau social. Et il est sévère pour NKM :

Du rab sur le Lab

PlusPlus