Manuel Valls dénonce et "refuse" le sophisme de l’UMP sur le Front national

Publié à 07h30, le 06 mars 2015 , Modifié à 08h33, le 06 mars 2015

Manuel Valls dénonce et "refuse" le sophisme de l’UMP sur le Front national
Manuel Valls contre le sophisme de l'UMP. © AFP.

SOCRATE EST UN CHAT - UMP comme PS n’ont que le mot "Front national" à la bouche. Et plus encore à l’approche des élections départementales, nouveau test électoral pour le parti de Marine Le Pen, arrivé en tête des dernières élections, les européennes.

Mais quand l’UMP, et particulièrement Nicolas Sarkozy qui récidive, parle de "FNPS" et met sur le même plan le parti de François Hollande et celui d’extrême droite, Manuel Valls se fâche tout rouge. En déplacement de campagne pour les départementales, comme Nicolas Sarkozy, le Premier ministre a dénoncé et "refusé" le sophisme de l’UMP arrivant à la conclusion que le FN est un parti républicain.

Pour son troisième meeting de campagne, près de Limoges, Manuel Valls a ainsi développé, jeudi 5 mars :

Lorsque de toute part on dit que tout se vaut, lorsqu'une partie de la droite républicaine, elle-même, dit que le FN et le PS, c'est la même chose, alors on a cette équation désastreuse: les partis républicains sont égaux à l'extrême droite. Et donc l'extrême droite est un parti républicain ! Cette équation, là encore, je la refuse

"La droite aujourd'hui, en tout cas une partie d'entre elle, est en train de faire le jeu du Front national. Nicolas Sarkozy l'a démontré en effet une fois de plus, lundi dernier", a encore accusé Manuel Valls.

Du rab sur le Lab

PlusPlus