Nicolas Sarkozy veut demander aux militants UMP de fusionner avec l'UDI

Publié à 07h05, le 12 septembre 2014 , Modifié à 15h00, le 12 septembre 2014

Nicolas Sarkozy veut demander aux militants UMP de fusionner avec l'UDI
© Reuters

"Au minimum 80%". C'est le score auquel s'attend Nicolas Sarkozy, en novembre prochain, lors du congrès de l'UMP, selon le Parisien. L'ancien président compte sur cette légitimité pour fusionner avec le centre (mais pas n'importe lequel). Et cela passera, comme l'écrit le quotidien, par une consultation des militants :

Il annoncera un grand congrès refondateur de la droite pour l'année 2015, avec consultation des adhérents, pour fusionner l'UMP et l'UDI sous un nouveau nom

Sauf qu'on ne touche pas à l'UDI sans en parler à Jean-Louis Borloo. C'est ce que Nicolas Sarkozy a fait, qui a reçu l'ancien président du parti dans ses bureaux de la rue de Miromesnil, et son possible successeur Hervé Morin, candidat à la présidence du parti. L'ancien ministre de la Défense dément pourtant auprès du Lab tout rendez-vous avec Nicolas Sarkozy :

Je n'ai jamais eu de rendez-vous avec Nicolas Sarkozy depuis 2012. Il n'y a eu aucune négociation d'aucune sorte.

Hervé Morin, qui, visiblement, est assez fâché par les affirmations du Parisien :

L'entourage de Nicolas Sarkozy assure au Lab que les deux hommes n'ont pas eu de rendez-vous formel, mais se sont simplement croisés au restaurant récemment. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus