Pour Patrick Balkany, être député c'est surtout "se mettre les fesses sur son banc et attendre que ça se passe"

Publié à 21h32, le 08 mai 2014 , Modifié à 22h20, le 08 mai 2014

Pour Patrick Balkany, être député c'est surtout "se mettre les fesses sur son banc et attendre que ça se passe"
Patrick Balkany (Captures d'écran Canal+)

DÉFINITION – On pensait tout bêtement qu’un député était un élu chargé de participer au travail législatif et de contrôler le gouvernement. Et voilà que Patrick Balkany, interrogé par Le Petit Journal, donne sa propre définition.

Le maire de Levallois est interrogé sur le retour de Jean-Marc Ayrault à l’Assemblée nationale, mardi 6 mai. Voici son commentaire :



Comme ça il a le temps de se reposer après avoir travaillé pendant deux ans pour foutre la France par terre. Maintenant il va pouvoir lui-même se mettre les fesses sur son banc et attendre que ça se passe.

Patrick Balkany est pourtant un habitué de l’Assemblée nationale, Il a été élu pour la première fois député des Hauts-de-Seine en 1988, puis réélu en 1993, 2002, 2007 et 2012. Vingt-deux ans, donc, qu’il "met ses fesses sur son banc et attend que ça se passe", si l’on en croit sa définition.

[BONUS TRACK] Dans la même séquence, Jacques Myard adresse lui-aussi un message particulier aux anciens ministres de retour à l’Assemblée. "Je pense qu’ils doivent l’avoir saumâtre. Alors il faut qu’ils amènent un petit coussin pour ne pas avoir mal aux fesses", commente le député UMP des Yvelines.

Du rab sur le Lab

PlusPlus