A l'Assemblée, le groupe Les Constructifs change de nom (et ça devient dur à suivre)

Publié à 12h49, le 28 novembre 2017 , Modifié à 11h19, le 26 décembre 2017

A l'Assemblée, le groupe Les Constructifs change de nom (et ça devient dur à suivre)
Franck Riester et Jean-Christophe Lagarde. © Montage le Lab via AFP

BREF - Avec l'irruption du macronisme dans la vie politique, le centre-droit galère à retrouver ses marques. Entre le MoDem, les LR Macron-compatibles, les radicaux valoisiens (qui vont bientôt retrouver leurs camarades du PRG), l'UDI, etc. Des partis auxquels il faut ajouter les groupes au parlement : "Les Indépendants - République et Territoires" au Sénat et "Les Constructifs : républicains, UDI, indépendants" à l'Assemblée, regroupant des députés UDI et des ex-LR qui ne veulent pas non plus rejoindre LREM, ça devient compliqué à suivre.

Justement, ces derniers changent de nom. Fini le "LRCUI" au Palais Bourbon, le groupe de centre-droit s'appelle désormais : "UDI, Agir et Indépendants". Un groupe coprésidé par Jean-Christophe Lagarde (UDI) et Franck Riester (ex-LR).

Entre-temps, Franck Riester et une poignée d'élus ont créé un nouveau parti : "Agir, la droite constructive". Et Thierry Solère, qui s'était tant battu pour mettre sur pied le groupe à l'Assemblée, a lui rejoint LREM.

Dur à suivre le centre-droit ? Alors imaginez si, en plus, Alain Juppé lance son "grand mouvement central" avec Emmanuel Macron pour les élections européennes.

LIRE AUSSI SUR LE LAB
Ancien du PRG, le député Alain Tourret veut faire sécession du groupe LREM pour créer un groupe radical unifié

Du rab sur le Lab

PlusPlus